Hugo Clément accusé de harcèlement : il refuse de s'excuser dans C à vous (à partir de 13m50)
L'affaire de la Ligue du LOL qui a éclaté il y a quelques semaines a fait remonter une ancienne histoire qui est loin de plaire à Hugo Clément. En décembre 2017, Nassira El Moaddem, accusait Hugo Clément et Martin Weill de harcèlement pour des faits ayant eu lieu à l'Ecole Supérieure de Journalisme de Lille où ils ont tous les trois étudié. Récemment, la jeune femme a de nouveau étayé ses propos dans un article publié sur le web. Invité de C à vous pour la sortie de son livre "Comment j'ai arrêté de manger des animaux", l'ex-journaliste de Quotidien a évoqué cette affaire... et refusé de s'excuser. Sa victime présumée n'a pas tardé à réagir.

Une affaire de harcèlement durant ses études ?

C'est une affaire qui remonte à plusieurs d'années mais qui avait été mise à jour à la fin de l'année 2017. Dans un récent article publié sur Médium suite au scandale de la Ligue du LOL, la journaliste Nassira El Moaddem est revenue sur le harcèlement dont elle aurait été victime en 2012, lors de son passage à L'Ecole Supérieure de Journalisme de Lille et dont, selon elle, Martin Weill et Hugo Clément seraient en partie responsables. Sur le site, elle explique avoir notamment été la cible d'un canular téléphonique (des étudiants se sont faits passer pour un recruteur de Radio France) mais aussi de rumeurs et d'insultes racistes. "Dès les premiers jours, j'ai très rapidement compris qu'il y avait un problème : un petit groupe d'étudiants, composé d'hommes exclusivement, considérés très vite comme populaires au sein de l'école, y faisaient la pluie et le beau temps, créaient des réputations, se moquaient, lançaient des brimades, rabaissaient" écrit-elle. A l'époque, elle avait rapporté les faits à la direction qui avait convoqué les responsables supposés.

"C'est de la diffamation"

Invité de C à vous ce jeudi 20 février, l'ex-journaliste de Quotidien est revenu sur cette affaire et a démenti en bloc les accusations portées à son égard. "Il n'y en a pas eu (de harcèlement ndlr)" a-t-il d'abord affirmé devant Babeth Lemoine. Alors que cette dernière lui demandait s'il souhaitait présenter ses excuses à Nassira El Moaddem, le journaliste a été intransigeant : "Pas du tout. Je m'excuse quand j'ai fait une faute. Et il n'y a pas de faute. Je suis habitué aux calomnies et aux rumeurs à mon sujet" a-t-il déclaré. Selon lui, les accusations de son ancienne camarade seraient en fait "un règlement de comptes entre étudiants qui ne s'entendaient pas et qui ne s'entendent toujours pas aujourd'hui". Il poursuit en expliquant avoir lui aussi été victime d'un canular téléphonique à l'époque.

"Dire que c'est du harcèlement, c'est absolument scandaleux. C'est de la diffamation. On ne se laissera pas déstabiliser par ce genre de calomnies qui visent à régler des comptes pour des raisons qui me sont inconnues. Je n'ai jamais agressé personne." a-t-il ajouté, expliquant être lui même "tous les jours" la cible de harceleurs sur les réseaux sociaux. S'il n'a pas encore porté plainte contre Nassira El Moaddem, Hugo Clément explique s'en "réserver le droit". Découvrez la séquence en vidéo à 13m50 dans notre diaporama.

Nassira El Moaddem lui répond sur Twitter

Mais Nassira El Moaddem, elle, ne compte pas se laisser faire. Sur Twitter, la jeune femme a répondu à ces déclarations et demandé un droit de réponse officiel à C à vous. "Bonjour @cavousf5 @BabethLemoine Ce qu'Hugo Clément qualifie de "blague" est bien un harcèlement comme l'affirme le directeur de l'@ESJLille de l'époque. Quant aux intimidations de poursuites judiciaires, elles ne me feront pas taire. Je demande un droit de réponse. Merci à vous !" a-t-elle tweeté.

News
essentielles
sur le
même thème