Après avoir régné sur Hollywood pendant des décennies, Harvey Weinstein est aujourd'hui considéré comme un paria. Le célèbre producteur de films a été accusé de harcèlement sexuel, d'agression sexuelle et même de viol par plusieurs actrices. Une histoire qui va jusqu'à diviser les stars.

Le scandale Hollywoodien

Harvey Weinstein, le producteur roi d'Hollywood qui a notamment produit Gang of New York et Shakespeare in love se retrouve au coeur d'une terrible affaire. C'est le New York Times qui a révélé le 5 octobre dernier les témoignages accablants des actrices Rose McGowan (Charmed), Romola Garai (héroïne de la série The Hour) et Ashley Judd (Divergente).

Elles accusent le co-fondateur (avec son frère Robert) de Miramax Films (rachetée depuis par Disney) et de la Weinstein Company de harcèlement sexuel. Le journal explique même que Harvey Weinstein aurait passé huit accords financiers avec des accusatrices pour qu'elles gardent le silence.

Matt Damon impliqué ?

Suite à ces révélations, Sharon Waxman qui a créé le site The Wrap, a expliqué avoir déjà enquêté en 2004 pour le New York Times sur l'homme qui fait et défait les carrières. La journaliste a même confié que les acteurs Matt Damon et Russel Crowe auraient fait pression sur elle pour ne rien dévoiler : "Après d'intenses pressions de Weinstein, et notamment par le biais de Matt Damon et Russel Crowe qui m'ont appelée personnellement, l'affaire a été étouffée et n'a jamais été rendue publique".

Matt Damon a expliqué à Deadline qu'il ne savait pas que l'article de l'époque évoquait le harcèlement sexuel. Sur Twitter, Sharon Waxman a alors indiqué avoir "parlé brièvement avec lui" par téléphone et le croit sur parole.

Harvey Weinstein s'excuse

Face à la polémique grandissante, Harvey Weinstein a présenté ses excuses dans une lettre délivrée à l'AFP.

"Je réalise que la façon dont je me suis comporté avec des collègues par le passé a causé beaucoup de douleur, et je m'en excuse sincèrement" a-t-il écrit, "Mon chemin sera maintenant d'apprendre à me connaître et maîtriser mes démons. (...) Je prévois de prendre un congé de ma société et de m'occuper de ce problème en priorité".

Un mot qui n'a fait qu'ajouter de l'huile sur le feu...

Gwyneth Paltrow, Angelina Jolie, Emma de Caunes... Elles sortent du silence

Les accusations se sont ensuite multipliées à l'encontre de celui qui avait aussi distribué The Artist ou encore Intouchables aux USA. Le New York Times continue ainsi de publier les témoignages d'autres actrices comme Gwyneth Paltrow, Angelina Jolie, Rosanna Arquette ou encore la française Judith Godrèche.

Gwyneth Paltrow avoue que Brad Pitt, son petit ami de l'époque, avait même confronté Harvey Weinstein après son comportement déplacé. Angelina Jolie a de son côté avoué avoir reçu des avances "non désirées", Rosanna Arquette parle d'agression sexuelle et Judith Godrèche a raconté : "Il s'est pressé contre moi et m'a enlevé mon pull".

Et d'après The New Yorker, Emma de Caunes a également dû faire face à Harvey Weinstein. Il était "nu et en érection" dans une suite, "J'étais pétrifiée, mais je ne voulais pas qu'il voit cette terreur parce que je sentais que plus j'avais peur et plus il était excité" a indiqué la Française qui est ensuite partie.

La comédienne Asia Argento a de son côté accusé le producteur de relation sexuelle orale non consentie. "C'était un cauchemar" s'est-elle souvenue. Lucia Evans a aussi assuré avoir été forcée de lui faire une fellation. Une troisième jeune femme, qui a tenu à garder son anonymat, l'accuse même de viol.

Il a été viré et sa femme l'a quitté

Dans une déclaration transmise aux médias américains, la porte-parole du producteur assure que "toutes les accusations de relations sexuelles non consenties sont réfutées par Harvey Weinstein".

Mais face à toutes ces accusations, le conseil d'administration de la Weinstein Company a déclaré dans un communiqué, notamment cité par Variety, avoir viré celui dont presque tous les films vont aux Oscars. Il pris un "congé indéfini" ont-ils précisé, ajoutant avoir ouvert une "enquête interne".

Quant à sa femme, Georgina Chapman a annoncé à People avoir pris la décision de se séparer de lui. "Mon coeur est brisé pour toutes les femmes qui ont souffert d'énormes souffrances à cause de ses actions impardonnables" a-t-elle expliqué, donc "j'ai choisi de quitter mon mari".

Une affaire qui fait beaucoup réagir

Cette affaire qui n'en finit pas de créer des émules à Hollywood suscite de vives réactions chez les stars. "Les nouvelles honteuses concernant Harvey Weinstein ont consterné ceux d'entre nous dont il a défendu le travail et ceux dont il a soutenu la cause" a réagi Meryl Streep dans Huffington Post.

De son côté, George Clooney a confié à The Daily Beast que "c'est indéfendable. C'est le premier mot qui me vient à l'esprit. Harvey l'a admis et c'est inexcusable. Je le connais depuis vingt ans", "Mais je peux vous dire que je n'ai jamais vu ce type de comportement, jamais".

Sur Twitter aussi, les acteurs et actrices ont accablé Harvey Weinstein. Jessica Chastain a même avoué être au courant de toutes ces accusations : "J'étais prévenue depuis le début. Ces histoires étaient partout. Le nier c'est créer un environnement pour que cela se reproduise".

Une information confirmée par Emma de Caunes. "Il ne se cache pas vraiment", "Mais tout le monde était trop terrorisé pour parler" avait-elle précisé au New Yorker.

Invité hier soir dans Quotidien, Omar Sy qui avait déjà rencontré le producteur a également expliqué : "Ça se savait qu'il aimait les femmes (...) Mais là ce que j'entends, c'est dingue".

Leonardo DiCaprio, Julianne Moore, Susan Sarandon ou encore Mark Ruffalo ont également condamné les supposés actes de Harvey Weinstein.

Kate Winslet a souligné le courage de ces femmes dans les pages de Variety, car "le fait que ces femmes commencent à parler de la conduite grossière de l'un de nos producteurs les plus importants et respectés est incroyablement courageux et a été profondément choquant à entendre".

Même Barack Obama a réagi dans un communiqué : "Michelle et moi sommes écoeurés par les dernières révélations concernant Harvey Weinstein. Tout homme qui se comporte de manière dégradante avec les femmes doit être condamné et rendu responsable de ses actes, quelles que soient sa richesse et son statut".

Certains le défendent

Si la majorité des célébrités prend partie pour les accusatrices, certaines ont défendu Harvey Weinstein. Donna Karan, la fondatrice de la marque DKNY, a ainsi lâché sur le red carpet des CinéFashion Awards à Los Angeles que "les femmes cherchent des ennuis en s'habillant de cette manière".

Huée pour ses paroles, la designer a fini par détailler dans un communiqué s'être mal exprimée. "J'ai passé ma vie à défendre les femmes. Ma vie a été consacrée à les habiller et répondre à leurs besoins, à les autonomiser et promouvoir l'égalité des droits" a-t-elle fait remarquer, "Mes déclarations ont été prises hors contexte et ne représentent pas ce que je ressens à propos de la situation actuelle concernant Harvey Weinstein".

Quant à Lindsay Lohan, c'est sur Instagram, depuis Dubaï, qu'elle a clamé : "Je me sens vraiment mal pour Harvey Weinstein actuellement. Je ne trouve pas ça très bien, ce qui se passe". "Il ne m'a jamais fait de mal, et il ne m'a jamais rien fait, et on a fait plusieurs films ensemble" a affirmé l'héroïne de Lolita malgré moi, "Je pense que les gens doivent arrêter ce qu'ils font, c'est mal. Ressaisissez-vous".

Une affaire qui est donc encore loin d'être terminée.

News
essentielles
sur le
même thème