Evénement, hier, à l'aéroport international de Toulouse-Blagnac. Trois mois après le début du conflit au Mali, environ 120 soldats français - mobilisés de toute urgence en janvier - ont fait leur grand retour ce jeudi 11 avril vers 15 heures. C'est le début d'un retrait qui devrait prendre plusieurs mois.

En mars, le président François Hollande l'avait annoncé : les premiers retraits du Mali se feraient à partir du mois d'avril. Mais si une centaine de militaires est revenue en France hier, ce n'est pas la fin de l'engagement français dans ce conflit qui a coûté la vie à cinq soldats.

Retour en France en passant par Chypre

Ce jeudi 11 avril, environ 120 soldats français ont atteri à l'aéroport de Toulouse-Blagnac après plusieurs mois de mobilisation au Mali. Mais avant de faire leur retour en France, les militaires concernés sont restés quelques jours à Chypre pour décompresser et éviter une transition trop difficile.

Retrait graduel

Mais ces retours ne marquent pas la fin de l'engagement militaire français au Mali : 4 000 soldats sont encore sur place et il devrait en rester "seulement" 2 000 au mois de juillet. A terme, la Français comptent laisser 1 000 hommes sur place "de façon permanente", a déjà expliqué Laurent Fabius. Leur rôle ? Intervenir au plus vite en cas de nouvelles tensions.

Sur le même sujet : la guerre au Mali coûteuse pour la France / Roselyne Bachelot compare la guerre au Mali et... la coke.

News
essentielles
sur le
même thème