La grève de la SCNF aura lieu de mercredi 19 heures à vendredi 8 heures
La grève de la SCNF aura lieu de mercredi 19 heures à vendredi 8 heures
Grève à la SNCF, le mois de juin 2013 s'annonce laborieux. Le trafic ferroviaire sera en effet très perturbé cette semaine. Les quatre syndicats de la SNCF ont appelé à la grève de mercredi 19 heures à vendredi 8 heures, afin de protester contre la réforme ferroviaire voulue par le gouvernement. Les lignes TGV, TER et les RER B et D seront touchées.
De fortes perturbations sont à prévoir sur les lignes TGV, TER et RER. La SNCF s'attend jeudi à la circulation de 4 trains sur 10.

TGV Sud-Est et province-province les plus touchés

Les quatre syndicats de cheminots de la SNCF (CGT, CFDT, UNSA, Sud-Rail) ont appelé à la grève de mercredi 19 heures à vendredi 8 heures. Et aucune ligne ne sera épargnée. Les TGV Sud-Est et province-province seront les plus touchés avec 1 train sur 3 en moyenne, selon un communiqué. Pour le TGV Nord, les prévisions sont de 4 trains sur 10 en moyenne. Les lignes Atlantique et Est seront concernées à hauteur de 1 train sur 2 et 2 trains sur 3.

Fortes perturbations en Ile-de-France

Le trafic sera très perturbé en Ile-de-France puisque les lignes B et D du RER sont également concernées avec 1 train sur 3 et les connexions nord-sud ne seront pas assurées Gare du Nord et Gare de Lyon. 1 train sur 2 devrait rouler sur le RER C et E alors que le trafic sera "proche de la normale" sur le RER A. Il ne devrait pas y avoir de perturbations sur les lignes Eurostar (Londres), Thalys (Bruxelles, Amsterdam) et Alléo (Allemagne).

" Une grève d'inquiétude "

Le trafic devrait revenir à la normale vendredi. En attendant, vous pourrez consulter les prévisions de circulation sur le site Infolignes. Les syndicats veulent ainsi protester contre la réforme du système ferroviaire, présentée le 29 mai en Conseil des ministre. Selon les différents syndicats, elle "suscite inquiétude et vigilance des cheminots". Le projet de créer trois établissements publics à caractère industriel et commercial (Epic) est pointé du doigt notamment. Les salariés craignent qu'il soit un premier pas vers l'éclatement du système ferroviaire français.

Dans l'actu aussi : Grèce : tous privés de télé, le gouvernement coupe les chaines publiques / Hausse du prix des cigarettes : 30 à 40 centimes de plus début juillet / Bientôt du cannabis dans les médicaments : fais tourner le cachet ! / Virgin Megastore : les offres de reprises rejetées, le début de la fin

News
essentielles
sur le
même thème