James Holmes, le tueur présumé de la fusillade d'Aurora
James Holmes, le tueur présumé de la fusillade d'Aurora
Accusé d'avoir tué 12 personnes dans un cinéma d'Aurora aux Etats-Unis, le 20 juillet dernier, James Holmes, 25 ans, est prêt à tout pour éviter la peine de mort. Hier, ses avocats ont ainsi proposé que leur client plaide coupable, en échange d'une peine de prison à vie. Si le procureur accepte cette offre, le procès de fusillade d'Aurora n'aura jamais lieu.

Huit mois après le terrible drame - survenu pendant une avant-première de The Dark Knight Rises à Aurora dans la banlieue de Denver - l'affaire James Holmes pourrait être classée dès lundi prochain.

La proposition de la défense

Mi-mars, pendant sa première audition face au juge, James Holmes avait plaidé non-coupable. Deux semaines plus tard, ses avocats ont décidé de changer de stratégie. Leur but ? Eviter un procès avec jury populaire et le risque d'une condamnation à mort, alors que leur client est accusé d'avoir tué douze personnes et d'en avoir blessé 58.

Les avocats ont donc proposé que le tueur présumé plaide coupable, et soit ainsi condamné à une peine de prison à vie, mais sans possibilité de libération anticipée. Alors que la date du procès avait été fixée au 5 août prochain par le juge, le verdict pourrait donc être rendu dès lundi, si l'offre de la défense est acceptée par le procureur.

Le procureur consulte les familles

Mais l'affaire n'est pas encore réglée pour James Holmes. Le Denver Post, qui a publié la demande des avocats de la défense, rapporte en effet que le procureur n'a pas encore accepté cette offre. Il doit tout d'abord consulté les familles des victimes, auxquelles le compositeur Hans Zimmer avait rendu hommage avec un titre émouvant après le drame.