4 photos
Voir le diapo
Frigide Barjot est au bout du rouleau. Ce mardi 16 avril sur le plateau de l'émission Le Grand 8, la porte-parole de Manif pour tous - le mouvement des "anti" mariage pour tous - a fondu en larmes. De plus en plus critiquée, notamment par son beau-frère Karl Zéro, elle a toutefois pu compter sur le soutien de son mari, Basile de Koch.

Face à l'équipe du Grand 8, et notamment les chroniqueuses Audrey Pulvar et Roselyne Bachelot qui ont récemment provoqué Christine Boutin en se tripotant dans Le Grand Journal, Frigide Barjot a tout simplement craqué.

"Vous ne me laissez pas parler"

Les temps sont durs pour Frigide Barjot. Vote du Sénat en faveur du mariage pour tous, lettre clash de son beau frère Karl Zéro... voilà de quoi lui plomber le moral. Invitée sur le plateau de l'émission "Le Grand 8", animée par Laurence Ferrari, la porte-parole des "anti" s'est carrément mise à pleurer. Alors que le débat était animé sur le plateau, elle a lancé, des sanglots dans la voix : "Laissez-moi parler. J'en ai marre. Vous ne me laissez pas parler. Alors stop, s'il-vous-plaît". Ambiance.

Défendue face à Karl Zéro

Pendant qu'elle était en train de craquer dans Le Grand 8, Frigide Barjot était défendue par son mari Basile de Koch. Sur le site Causeur, le chroniqueur a adressé une lettre à son frère Karl Zéro dans laquelle il explique notamment : "Les gens civilisés ne sont-ils pas censés laver leur éventuel linge sale en famille ?". Et d'ajouter, après avoir indiqué que sa femme avait "tout simplement pété un fusible" : "Rassure-toi, Karl : en vrai, ma femme ne veut la mort de personne. Elle n'a parlé de sang que parce qu'elle a vu rouge, comme tant de citoyens traités en sous-doués du dernier rang". La prochaine réunion familiale promet d'être funky.

News
essentielles
sur le
même thème