Environnement : les lycéens et les étudiants français en grève, ils se battent pour le climat.
Environnement : les lycéens et les étudiants français en grève, ils se battent pour le climat.
Après le ralliement de nombreux pays pour le "Fridays for Future", c'est au tour de la France de s'engager. Les lycéens et les étudiants de l'Hexagone ont rejoint d'autres ados du monde entier dans leur lutte pour le climat. Comment ? En se mettant en grève tous les vendredis pour aller manifester devant le ministère de la transition écologique et solidaire.

Les jeunes français rejoignent le FFF

Des marques tendances comme Veja créent des sneakers à base de déchets, des stars de YouTube comme EnjoyPhoenix combattent le gaspillage... L'environnement est enfin devenu un enjeu majeur, que des stars mondiales comme Leonardo DiCaprio défendent depuis des années maintenant. Dans cette lutte pour un monde moins pollué, il faudra désormais compter sur les lycéens et les étudiants français. Ils ont en effet rejoint la grève mondiale pour le climat. Son nom ? Le FFF, pour "Fridays for Future" (qui se traduit en français par "vendredis pour l'avenir").

Ce mouvement international a déjà touché les jeunes en Belgique, en Allemagne, au Canada, en Italie ou encore en Australie avant d'arriver en France. Le principe ? Faire grève chaque vendredi pour aller manifester en faveur de l'environnement, en s'adressant directement aux gouvernements. Comme le rapporte Le Monde, ce vendredi 15 février 2019 à 14 heures, les lycéens et les étudiants de l'Hexagone se donnent ainsi rendez-vous devant le ministère de la transition écologique et solidaire, dans le 7ème arrondissement à Paris.

Que feront-ils une fois sur place ? Ils liront un manifeste "Zéro degré ou zéro pointé" dans lequel un appel est lancé à l'Etat français dans le but de "déclarer l'état d'urgence écologique et sociale". Et comme l'a précisé Le Parisien, leur première revendication est claire : "la déclaration d'un état d'urgence climatique et social et la réduction de 4 % par an des émissions de gaz à effet de serre dans le respect des accords de Paris".

Greta Thunberg, à l'origine de ce mouvement

L'ado derrière ce mouvement mondial, c'est Greta Thunberg. Âgée de 16 ans, cette militante écologiste suédoise a commencé par une grève scolaire pour le climat, seule, à la fin de l'été 2018 devant le Parlement de son pays. En décembre dernier, son discours à la COP24 à Katowice en Pologne avait aussi fait mouche. "Vous dites que vous aimez vos enfants plus que tout, mais vous détruisez leur futur devant leurs yeux" avait-elle déclaré avec sang froid.

Le prestigieux magazine américain Time a même classé Greta Thunberg dans les 25 adolescents les plus influents de la planète. Ce n'est donc que le début.

News
essentielles
sur le
même thème