Marre des multiples rediffusions à la télévision ? Ca tombe bien, c'est ce lundi 5 mai qu'OCS diffusera sa toute nouvelle création signée Jonathan Cohen/Jérémie Galan : France Kbek. Comédie aussi déjantée que cartoonesque, cette nouvelle série ne vous laissera pas indifférents et vous offrira votre dose hebdomadaire de rire et situations décalées.

Si France Kbek se démarque des autres comédies, c'est notamment grâce à son synopsis très particulier. Alors qu'Audrey se bat pour être la n°2 de sa boîte, la jeune femme doit faire face à un problème très handicapant. Son patron détestant au plus haut point le Québec et tout ce qui l'englobe, elle se doit de cacher ses origines afin de se faire passer pour une excellente petite française. Malheureusement, sa vie va se retrouver bouleversée lorsque sa meilleure amie va débarquer tout droit de son bon pays, mettant en danger sa double identité.

Un univers cartoonesque

Mais pour qu'un synopsis aussi étrange fonctionne, il se doit de baigner dans un univers à sa hauteur. Bonne nouvelle, Jonathan Cohen et Jérémie Galan s'en donnent à coeur joie ici pour notre plus grand bonheur. A travers une réalisation dynamique et étonnante, on assiste à une série cartoonesque faisant la part belle aux passages WTF?! (des voix off sortent de nul part, il y a un chien qui parle...) et aux situations cultissimes (la scène avec des tueurs qui s'excusent d'un meurtre, l'orgasme très particulier du beau-gosse de la boîte ou l'épisode avec un singe en peluche). Et si les séquences sont aussi fun, on le doit - notamment, à leurs dialogues déjantés. Bien que l'humour légèrement cru (et jamais fin) pourrait en rebuter quelques uns (ça parle de prout, érection, éjaculation...) on assiste à un défilé de répliques hilarantes. Ca part dans tous les sens et on a rarement le temps de s'ennuyer.

Des personnages mémorables

Enfin, autre (grand) point fort du show : son casting. On a ici le droit à des personnages plus déjantés et fous les uns que les autres, permettant à ces séquences d'être aussi originales et délirantes. Au programme ? Des terroristes québécois dignes des Pieds Nickelés, un agent du FBI Français terriblement nul, un patron gay sadique passant son temps à se moquer de ses employés, une colocataire inquiétante, des agents très spéciaux prêts à tout pour exciter le public ou encore un chien vulgaire adepte de la "Good Life". Difficile de faire mieux en terme de personnages décalés à l'heure actuelle, d'autant plus qu'ils sont parfaitement interprétés par les comédiens. On retiendra particulièrement la performance exceptionnelle de Simon Astier et la révélation Marie-Eve Perron, récemment récompensée à Séries Mania.

Quelques défauts

Toutefois, France Kbek n'est pas sans défaut. Si certains seront probablement repoussés par l'effet cartoonesque parfois trop imposant (surtout à ses débuts) et un humour plein de private jokes et références à la pop-culture, c'est surtout dans son rythme que la série pêche. A trop vouloir paraître décalée en offrant des situations externes inutiles au lieu de se concentrer sur ses intrigues principales, la série se perd dans ses idées. Pas bien méchant, mais toujours dommageable, surtout pour des épisodes de seulement 20/25 minutes.

La saison 1 de France Kbek est diffusée tous les lundis soir à partir de 20h50 sur OCS.

A lire aussi : Game of Thrones saison 4, épisode 5 : un mariage et des Stark en mode badass / 24 heures chrono, Game of Thrones... les patrons idéals des français / The Flash, iZombie... : les 3 pilotes les plus prometteurs de la CW / Breaking Bad : 5 saisons résumées en 8 minutes dans un best-of bluffant

Simon Astier
McFly et Carlito (Golden Moustache) balancent : "Y'a énormément de sexe au sein du groupe"
France Kbek saison 2 : un retour aussi déjanté que surprenant
France Kbek saison 1 : la série française la plus déjantée débarque sur OCS
Comic Con Français 2010 ... le programme de la 2eme édition
voir toutes les news de Simon Astier Découvrir plus d'articles
News
essentielles
sur le
même thème