Suis-nous sur Snapchat

Purebreakoff

Eva Green : "Tim Burton était parfois à quatre pattes pour faire Dumbo" (Interview)
Après Dark Shadows et Miss Peregrine et les Enfants particuliers, Eva Green retrouve une nouvelle fois Tim Burton au cinéma avec Dumbo, qui marque ainsi son premier film Disney. Et comme nous le confie l'actrice dans une interview exclusive, cette expérience était "magique".
Tim Burton était parfois à quatre pattes pour faire Dumbo

Dumbo est la star du film, mais il n'existe pas réellement. Du coup, comment fait-on pour tourner avec un éléphant qui n'est pas réel ?

Il y avait plusieurs moyens pour créer Dumbo. Quelques fois, pour nous les acteurs, il y avait juste une croix, ce qui était assez abstrait. D'autres fois, il y avait un homme dans un costume vert qui marchait à quatre pattes, comme Dumbo. Ça nous aidait car ça nous donnait une certaine interaction. Et même Tim Burton, parfois, était à quatre pattes, et ça c'était très drôle. Et puis pour moi, quand je vole avec le personnage, j'étais sur une espèce de machine qui simulait Dumbo et s'élevait dans les airs, il y avait du vent...

Et d'ailleurs, c'est facile de faire semblant de voler sur un éléphant ?

C'est à dire qu'on se sent peut-être un peu ridicule. Mais après on nous montre des images, évidemment ce n'est pas le produit fini, mais on nous montre ce que ça donnerait et là on y croit beaucoup plus. Et puis les gens de la technique de nos jours sont assez incroyables, ce sont de vrais magiciens.

Votre personnage fait du trapèze, vous volez sur un éléphant... Aviez-vous une doublure pour ce film ou avez-vous réalisé vos propres cascades ?

Alors j'ai eu une doublure pour les choses extrêmement difficiles. Elle s'appelle Katharine Arnold, elle est top top top. Elle joue d'ailleurs au Lido à Paris, venez la voir. Mais j'ai vraiment fait beaucoup d'efforts pour pouvoir faire la majeure partie des cascades moi-même. Donc j'ai eu deux mois et demi, trois mois, d'entraînement physique avec un entraîneur pour vraiment me fortifier le corps, mais aussi avec les gens du cirque pour faire des acrobaties dans les airs, ce qui était un grand défi pour moi.

On avait l'impression de retourner à l'âge d'or d'Hollywood

Le film regorge de plans incroyables. Quelle est votre scène préférée ?

En tant que spectatrice/actrice, je me souviens de cette scène où tous les personnages sont dans cette même voiture en route pour Dreamland et où on est entourés de tous les artistes du cirque, les acrobates, les musiciens, les figurants... Et c'est un vrai plateau avec les vraies attractions de l'époque. On n'a plus ça aujourd'hui, maintenant on n'a que des écrans verts. Et là on avait des plateaux complets.

A ce sujet, qu'est-ce que ça fait de ne pas jouer devant des fonds verts ?

C'est un luxe. On avait vraiment l'impression de retourner à l'âge d'or d'Hollywood. C'était magique.

C'est votre troisième film avec Tim Burton. Qu'est-ce qui vous pousse à revenir vers lui ? Qu'apporte-t-il de plus qu'un autre réalisateur ?

On sait qu'avec lui, on va rentrer dans une aventure toujours un peu originale, très surréaliste. C'est toujours des personnages très différents. Les personnages qu'il m'a offerts ce ne sont vraiment pas les mêmes, physiquement, intérieurement. C'est toujours très jubilatoire à jouer.

Un rôle de Tim Burton c'est toujours très jubilatoire à jouer

Dans le film, les personnages du cirque forment une vraie famille. L'ambiance était similaire sur le tournage ?

Oui. Ça c'est vrai, Tim aime bien s'entourer de gens qu'il aime. Ça le rassure, comme une espèce de bulle, et c'est vraiment très plaisant. Surtout que sur une grosse machine comme ça, on pourrait avoir un peu de pression, et pas du tout. Il y a de la joie, il blague, il est passionné. C'est très plaisant et très rare ce genre d'atmosphère.

Que gardez-vous comme souvenir d'un tel tournage ?

Le moment dont je me souviens avec joie, c'est quand j'ai fait ma première acrobatie sur cette vieille balançoire où j'avais très très peur et où j'avais beaucoup répété. Les gens ont applaudi et ça, ça m'a fait énormément plaisir. Car vous savez, le cinéma ce n'est pas comme au théâtre, on n'a jamais de retour et là c'était quelque chose de très difficile sur lequel j'avais travaillé très longtemps, donc j'étais très fière.

Dumbo marque votre premier film Disney. Avez-vous regardé en boucle le film d'animation pour vous mettre dans l'ambiance ?

J'avais vu Dumbo quand j'étais enfant et quand j'ai lu ce script je l'ai vu comme une oeuvre à part. Il y a des choses similaires qui proviennent du dessin animé, mais c'est évidemment du Tim Burton donc il va y avoir sa 'special touch'. Et puis il y a tellement de nouveaux personnages que ça en fait une nouvelle histoire.

Interview réalisée par Quentin Piton. Contenu exclusif. Ne pas mentionner sans citer Purebreak.

Eva Green
Eva Green : "Tim Burton était parfois à quatre pattes pour faire Dumbo" (Interview)
300 : La naissance d'un Empire, en 3D le 5 mars !
Womb : La bande annonce du film avec Eva Green (VIDEO)
Camelot saison 2 annulée : Starz met fin à la série du roi Arthur et Merlin OFFICIEL
voir toutes les news de Eva Green Découvrir plus d'articles
News
essentielles
sur le
même thème