Tandis que Django Unchained continue de cartonner au cinéma depuis sa sortie ce mercredi 16 janvier, le dernier film de Quentin Tarantino n'en finit plus de créer la polémique. Ainsi, lorsque le réalisateur n'est pas accusé d'être trop violent dans ses long-métrages, il est accusé... d'être raciste !

Tandis que Django Unchained continue de cartonner au cinéma depuis sa sortie ce mercredi 16 janvier, le dernier film de Quentin Tarantino n'en finit plus de créer la polémique. Ainsi, lorsque le réalisateur n'est pas accusé d'être trop violent dans ses long-métrages, il est accusé... d'être raciste !

Si Django Unchained traite d'une histoire de l'Amérique peu glorieuse, celle où l'esclavage était encore présent avant la fameuse Guerre de Sécession, certaines personnes reprochent à Quentin Tarantino d'être raciste. La cause ? La sur-utilisation (selon eux) du mot "Nigger" qui en français signifie "nègre".

Une polémique sans fondement
L'impact des mots n'étant pas le même chez nous qu'aux USA, le fameux mot en 'N' est très critiqué et craint de l'autre côté de l'Atlantique. Gwyneth Paltrow en a d'ailleurs récemment fait les frais en voulant plaisanter en déclarant "Niggas in paris for real" lors d'un concert de Jay-Z, faisant référence à une chanson.

Et alors que Quentin Tarantino aurait utilisé ce mot 110 fois dans Django, il n'en fallait pas moins pour que certains sites l'accusent d'être raciste, sans avancer d'arguments qui tiennent la route. Une polémique idiote, dont Spike Lee s'est bien évidemment rapidement engouffré.

Tarantino vs Lee
Le réalisateur qui ne porte pas Tarantino dans son coeur, passant son temps à le critiquer, a décidé de s'en prendre une nouvelle fois à lui en déclarant : "Je ne peux pas en parler car je n'irai pas le voir. Par contre, ce que je peux dire c'est que c'est irrespectueux à l'encontre de mes ancêtres." Lee avait déjà critiqué le Papa de Kill Bill en 1997, où s'il ne se déclarait pas "contre le mot" affirmait que Tarantino en était "tombé amoureux".

Samuel L. Jackson en soutien
Toutefois, Quentin Tarantino bénéficie tout de même de nombreux soutiens, comme celui de Sidney Poitier qui l'aurait convaincu de faire le film et de Samuel L. Jackson. Habitué aux films du réalisateur, l'acteur qui est encore présent dans Django a récemment affirmé : "Y avait-il un autre mot pour appeler les personnes noires dans le langage courant à cette époque ? Si vous devez faire un film d'époque, alors vous devez utiliser le langage qui était présent. Et c'était ce langage qui était présent à cette époque. J'ai grandi dans le Sud, j'ai entendu 'N****r' toute ma vie. Je ne suis pas perturbé par ça."

Les polémiques inutiles des USA
Avec cette nouvelle affaire, on peut constater que les américains aiment créer des polémiques lorsque les histoires ne sont pas forcément glorieuses pour le pays, comme avec le sujet de la torture dans Zero Dark Thirty. Une façon comme une autre de détourner l'attention du vrai problème pointé par le film. Car contrairement à ce qui est avancé par les critiques, Django est bien là pour dénoncer ce racisme oppressant des blancs à l'époque. Lorsqu'ils traitaient la population noire de la même façon que du bétail. Une vérité probablement trop dure à entendre mais qu'il va bien falloir accepter un jour.

Django Unchained est actuellement au cinéma.

Django Unchained
Django Unchained : de retour au cinéma en Chine en version censurée
Django Unchained : une version moins sanglante pour la Chine
Will Smith : son égo a refusé Django Unchained
Django Unchained : Quentin Tarantino débarque enfin en Chine
voir toutes les news de Django Unchained Découvrir plus d'articles
News
essentielles
sur le
même thème