Suis-nous sur Snapchat

Purebreakoff

Cris Cab est l'un de ces artistes dont vous allez entendre parler dans les mois à venir. Son premier single, 'Liar Liar' cartonne en France et dans le monde entier, et cumule près de 10 millions de vues sur YouTube. Protégé de Pharrell Williams et de Wyclef Jean, Cris Cab débarque ce lundi avec son premier album "Where I Belong", disponible sur toutes les plateformes de téléchargement légales. PureBreak l'a rencontré lors d'une interview exclu.

A 21 ans, Cris Cab est prêt à faire entendre sa voix. Musicien depuis ses 9 ans, découvert à 15 ans par Pharrell Williams, le jeune américain prône la positive attitude dans son premier album "Where I Belong". Un album aux influences reggae, soul et pop parfait pour l'été. Cris Cab nous en parle en interview.

PureBreak : Pour commencer, peux-tu nous parler de tes débuts dans la musique ?
Cris Cab : J'ai toujours aimé la musique depuis que je suis très jeune. Quand j'avais environ 9 ans, quelqu'un a amené une guitare à l'école et tout de suite, j'ai su que c'était ce que je voulais faire dans la vie. J'ai appris tout seul à jouer de la guitare, c'est comme ça que tout a commencé. Personne ne m'a forcé à le faire, je l'ai fait parce que j'adorais ça et je pense que c'est pour ça que c'est devenu une telle passion.

Tu as ensuite été découvert par Pharrell Williams. Comment s'est passé cette rencontre et votre collaboration ?
J'ai rencontré Pharrell quand j'avais 15 ans et c'était un hasard. Je vivais à Miami et je connaissais quelqu'un qui le connaissait aussi. C'était vraiment un coup de chance. Quant à notre collaboration, elle continue encore. Je suis toujours en contact avec lui aujourd'hui. Il est très important pour moi et pour ma carrière, c'est un très bon mentor. Je lui demande toujours des conseils surtout pour cet album. Il a écouté toutes les chansons et il a donné son avis.

"Pharrell Williams m'a appris qu'il ne faut jamais faire les choses à moitié"

En parlant de conseils, quel est le meilleur conseil qu'il t'a donné depuis votre rencontre ?
Il m'a toujours dit qu'on ne peut pas faire les choses à moitié, que pour réussir, il faut se donner à fond et travailler. Il m'a dit que, si tu travailles dur, tu réussiras à avoir ce que tu veux, à devenir ce que tu veux être.

Tu as ensuite travaillé avec un autre mentor, Wyclef Jean. Comment s'est déroulée cette expérience et était-elle différente de ton travail avec Pharrell Williams ?
C'est à peu près similaire car ils ont tous les deux beaucoup de connaissances et beaucoup de choses à apprendre. Ils sont tous deux très doués. Wyclef est aussi très drôle, c'est un grand enfant. Il a beaucoup d'énergie.

Peux-tu nous parler du travail réalisé sur cet album, "Where I Belong" ?
Pour cet album, je me suis vraiment beaucoup amusé. J'ai travaillé avec Wyclef Jean, Pharrell, Dallas Austin (compositeur pour Michael Jackson et Madonna notamment, ndlr). Ce qui est surtout génial, c'est que j'ai pu travailler avec de très bons amis. J'ai vraiment pris du plaisir. Et puis, ce qui était aussi important pour moi, c'était d'être très investi dans la réalisation de cet album. En plus d'écrire les chansons avec Wyclef ou Pharrell, j'étais toujours là pour retoucher la musique que ce soit la guitare, la basse ou la batterie. J'étais toujours en train de changer des choses, de manipuler des sons. C'est très important car un album montre vraiment qui tu es. C'est le but d'un album.

Ton album sort enfin en France et en Europe après des années de travail. Qu'est ce que tu ressens ?
C'est vraiment super. Depuis mes 10 ans, c'est un rêve de sortir un album. Pour moi, c'est comme si j'étais dans un rêve aujourd'hui.

"Mon album parle de la découverte de soi"

Ton album est intitulé "Where I Belong". Pourquoi ce titre ?
Pour moi, et puisque c'est mon premier album "Where I Belong" est vraiment une présentation de la personne que je suis. C'est une façon pour moi de faire voir aux gens ce que je suis, ce que je fais, où je vais mais aussi l'endroit où je me sens bien. Et puis, cet album parle aussi beaucoup de la découverte de soi, de découvrir son identité. A travers ses blessures et à travers l'amour, on grandit et on devient petit à petit la personne que l'on va être. J'ai composé cet album dans une période de ma vie où je grandissais et je commençais à me découvrir de mes 18 ans à aujourd'hui. Dans cette période là, chacun découvre qui il est vraiment.

La spécificité de ton album, ce sont aussi les tonalités très particulières de ta musique. Ce ne sont pas des sons qu'on entend tous les jours. Qu'est ce qui a influencé cela selon toi ?
Je pense que c'est surtout l'influence des musiques que j'écoute. Avec toutes les nouvelles technologies, on peut écouter beaucoup de musiques différentes que ce soit des artistes actuels ou plus anciens. Avec ma musique, j'essaie de mélanger tout ce que j'écoute. Il y a la batterie du hip-hop, la guitare du rock, les mélodies de la soul et je combine tout ça pour créer quelque chose de nouveau. C'est vraiment une fusion de toutes mes influences musicales.

Quand tu écris des chansons, qu'est-ce-qui t'inspires le plus ?
Je suis très inspiré par l'amour et l'optimisme. C'est très facile pour moi d'écrire une chanson joyeuse ou une chanson qui parle d'amour plutôt qu'une chanson qui parle de rupture. J'ai toujours aimé le reggae et Bob Marley et c'est une musique qui m'influence beaucoup. Le reggae justement parle d'amour, de compassion, d'un monde qui est en fait une grande communauté. Ca a toujours été un instinct musical pour moi de faire quelque chose d'identique.

"En restant soi-même, on est mieux équipé face à la célébrité"

Ton single 'Liar Liar' est un immense succès partout dans le monde. Tu dois en être très heureux mais est-ce qu'il te fait aussi peur sachant qu'avec la célébrité vient aussi toute sorte de choses un peu moins positives ?
Evidemment, ce côté de la célébrité fait partie du métier. Il faut toujours faire face à certaines choses pour que d'autres choses se passent. Mon but, c'est de partager ma musique partout et d'aider les gens mais aussi de m'identifier à eux. Pour l'instant, je me focalise vraiment sur ma musique et sur mon public et on verra bien ce qui arrivera par la suite. Je suis prêt à affronter les mauvais côtés s'ils arrivent. Je suis une personne positive et je le resterais. Je pense qu'en restant soi-même et en étant une personne bien, on est mieux équipé face à la célébrité.

Tu es actuellement en pleine promotion, tu voyages de pays en pays. Quelle est la chose la plus difficile pour toi ?
Il y a beaucoup plus de points positifs que de négatifs. En voyageant, on découvre beaucoup de choses. C'est génial de voir de nouveaux endroits surtout à mon âge car j'ai encore beaucoup d'énergie. Pour moi, tout cela est très positif. Evidemment, ma famille et mes amis me manquent parfois tout comme ma routine, ma maison et mon lit. Mais quand j'y pense, c'est vraiment super.

Quand tu es à l'étranger, qu'est-ce-que tu aimes particulièrement faire ?
J'adore sortir et découvrir les différentes cuisines, comment on fait la fête et apprendre à connaître des gens très différents de ce que je suis. C'est surtout ça qui est vraiment intéressant, le fait de voir tout ça et de garder l'esprit ouvert, de découvrir de nouvelles cultures.

"J'aimerais beaucoup tourner mon prochain clip à Paris"

Ce n'est d'ailleurs pas la première fois que tu viens chez nous en France...
Effectivement, ce n'est pas la première fois. Je suis venu déjà 6 ou 7 fois ces derniers mois et je vais encore revenir. D'ailleurs, j'aimerais beaucoup tourner mon prochain clip ici, j'en parle très souvent avec les gens qui m'entourent. J'adore Paris, tout le monde est très gentil et m'a très bien accueilli.

Qu'est ce que tu fais quand tu es à Paris ?
Je joue les touristes ! Je suis monté en haut de la Tour Eiffel, j'ai visité tous les musées et je suis même allé dans les catacombes. Parfois, des gens me reconnaissent mais la plupart du temps, je passe incognito. C'est appréciable de pouvoir juste se balader et de faire ce que je veux.

Tu connais des artistes français ?
Pas beaucoup. Evidemment je connais Daft Punk mais bon, tout le monde les connait. Je connais aussi Phoenix que j'aime beaucoup.

Une collaboration avec un artiste français, ça te tenterait ?
Oui j'aimerais beaucoup. Je pense que ça pourrait être une bonne opportunité pour moi et une façon de me rapprocher de mon public français et de me faire connaître ici.

En parlant de collaboration, avec quel artiste voudrais-tu collaborer à l'avenir ?
J'adorerais vraiment travailler avec Lenny Kravitz. J'adore sa musique et sa façon de l'écrire et de la produire. Je pense que combiner nos styles donnerait quelque chose de vraiment génial à écouter. Et puis ça me permettrait aussi de proposer un autre style de musique.

"J'aimerais écrire un film"

Le point positif pour les artistes aujourd'hui, c'est qu'ils peuvent se diversifier dans plein de domaines. Lenny Kravitz par exemple est aussi acteur mais les artistes peuvent aussi travailler dans la mode par exemple. C'est une chose que tu aimerais faire ?
Absolument. J'adore les films et l'écriture et j'ai toujours voulu écrire un film. J'ai beaucoup d'idées donc si tout va bien dans quelques années j'aimerais écrire mon propre film. J'aime beaucoup les films très mystérieux, les films qui réussissent à vous surprendre donc j'aimerais faire ce genre de film. J'aime beaucoup Quentin Tarantino, Martin Scorcese, Stanley Kubrick et Wes Anderson.

Quels sont les artistes qui t'ont le plus inspiré dans ta jeunesse ?
J'ai toujours écouté beaucoup de styles de musique différents en grandissant. J'aime beaucoup le hip-hop par exemple ou bien le reggae. Bob Marley m'a toujours beaucoup inspiré tout comme les Rolling Stones, Marvin Gaye, Carlos Santana ou Lenny Kravitz.

Quels chansons ou artistes est-ce-que tu écoutes le plus en ce moment ?
Actuellement j'aime beaucoup le style et la voix d'Aloe Blacc. J'écoute aussi le dernier album de Pharrell en boucle, il est vraiment génial. J'ai aussi écouté des chansons de Stromaé et j'aime beaucoup. Et puis il y a Lorde aussi.

Propos recueillis par Aubéry Mallet. Ne pas reprendre sans citer PureBreak.com.

A lire également : Rubby : Panique pas, extrait exclusif de son premier single / Redouanne Harjane : un duo avec Stromae ? "J'adorerais" (INTERVIEW) / Holland Roden de Teen Wolf en interview / Quentin Mosimann : "Le couple me fait encore assez peur"

News
essentielles
sur le
même thème