Clip "Matin" : Koba LaD et Maes reviennent sur leur passé de dealeurs
Le 19 avril 2019, Koba LaD est revenu en force avec son nouvel album "L'Affranchi" dans lequel il a collaboré avec Niska, Ninho et Maes : trois pointures du rap game. Pour continuer à illustrer son album, le jeune rappeur vient de dévoiler le clip de son feat avec Maes, "Matin", dans lequel les deux artistes reviennent sur leur passé de dealeurs.

Tout comme RK et MHD, Koba LaD a commencé assez jeune sa carrière dans le rap, mais il reste quand même assez réaliste car il sait que tout peut s'arrêter du jour au lendemain : "Ça veut dire que tu fais vite ce que t'as à faire et tu pars. Je sais que ça va arriver. Il faut prendre ses précautions (...) Je vais repartir dans l'anonymat bientôt", a-t-il confié en interview avec PRBK. Sa présence dans l'industrie musicale est donc éphémère : rassurez-vous, Koba LaD n'a quand même pas prévu de claquer la porte tout de suite !

Koba LaD et Maes réunis dans le clip "Matin"

Pour le moment, l'interprète de "La Patate" profite pleinement de son succès avec son deuxième album "L'Affranchi" dans lequel il s'est entouré de Niska, Maes et Ninho, mais pour quelle raison a-t-il décidé d'avoir des feats sur ce nouveau projet et pas sur le premier opus ? "Le premier album c'était plus une carte de visite. Pour le deuxième album, il fallait un projet un peu plus sérieux", nous a-t-il expliqué. Un pari réussi pour Koba LaD !

Après "RR 9.1" avec Niska et "Cellophané", le jeune rappeur a choisi "Matin" feat. Maes comme nouveau single. Un nouveau single illustré par un clip dans lequel les deux potos se remémorent leur passé de dealeurs. "J'ai dû ligoter ma peur, le manque d'argent a noirci mon coeur / Si tu veux, bah, tu le peux / C'est Dieu qui veut c'est pas ma faute / J'suis obligé d'me lever tôt et de re-peser toutes les doses / Depuis qu'le terrain tourne", rappe Koba LaD, qui est tombé dans le trafic de drogues pour aider sa mère et ses frères et soeurs, sur un flow moins urbain que d'habitude.

Dans la vidéo de "Matin", on suit notamment en parallèle les vies de l'auteur de "Madrina" et l'artiste parodié par Mister V qui se ressemblent fortement : se lever le matin, couper les têtes de weed ou de chocolat, et vendre les parts en bas de la cité.