Cinéma Paradiso : Le Grand Palais se transforme en drive-in géant du 10 juin au 21 juin 2013
Cinéma Paradiso : Le Grand Palais se transforme en drive-in géant du 10 juin au 21 juin 2013
C'est un peu LE rendez-vous culturel du mois de juin : depuis le 10 juin et jusqu'à demain, le Grand Palais se transforme en drive-in géant avec "Cinéma Paradiso". Et le moins que l'on puisse dire, c'est que les avis sont (très) partagés concernant l'événement parisien. Débat au sein de la rédac'.

L'avis "pour" par Laurent

Hier, je suis allé au Cinéma Paradiso avec beaucoup de craintes au vu des avis très négatifs et bien j'ai été agréablement surpris... Je vous raconte ma soirée.

J'arrive devant le Grand Palais vers 20h. On m'avait parlé d'une longue queue... J'ai beau la chercher, je ne la trouve pas. Je me résigne donc à pénétrer dans l'enceinte sans la moindre attente. Me voici dans le Grand Palais, je me promène dans les allées, je fais un petit tour d'horizon pour découvrir les attractions. Elles sont toutes gratuites mises à part celle pour personnaliser sa canette de Coca Cola, bizarrement c'est cette attraction où il y a un peu de queue. Je joue au flipper, aux anciens jeux-vidéos, je fais un petite photo souvenir au Vélibomaton...

Avant de me restaurer, je décide d'aller faire un petit tour aux toilettes. Moment très redouté, car apparemment l'attente est très longue, les toilettes sont immondes... Une fois de plus, je suis totalement surpris : il n'y a pas de queue, les toilettes ne sont pas plus crades que dans un resto x ou y. C'est au moment de commander que je déchante un tout petit peu. Il y a un peu d'attente (10 minutes pour commander son repas) et c'est un peu cher (16 euros le menu : cheeseburger, poignée de chips et micro salade de choux). Je me dis que c'est le prix à payer. On est pas dans n'importe quel fast food, on est au Grand Palais...

"Je ne fais même pas la queue"

L'heure de la séance va bientôt sonner. Je me dirige dans vers la salle de projection. Là encore, je suis étonné. J'avais lu dans un article : "les gens se bousculent, se marchent dessus...". Rien à signaler pour moi, je ne fais même pas la queue. Je prends place dans un lit au premier rang. Je suis un peu décu, je me dis que je vais pas voir grand chose. Le film commence, je suis allongé tranquille et finalement je vois super bien ! Parfait.

Oui, on peut être un peu dérangé par la musique de la soirée d'à côté. Mais je ne suis pas là pour une expérience sonore, je suis là pour revoir "Les Dents de la Mer"... Bref, à minuit le film se termine. Je quitte la salle de projo et vais faire un petit tour à la soirée Kitsuné juste à coté où les gens font déjà la fête.

Bref, j'ai passé une bonne soirée. L'entrée m'a coûté 20 euros. J'ai pu faire des attractions, voir un film dans un cadre plutôt génial et danser sur du bon son. C'est pas le Paradis mais c'est loin très loin d'être un Enfer !

L'avis "contre" par Charlotte

Le 16 avril dernier, je saute de joie : juste avant l'été, le Grand Palais va se transformer en drive-in géant. La programmation ciné est dingue et les activités annoncées me donnent envie de me jeter sur les dernières places restantes. Le rendez-vous est pris : le 15 juin, je vais re-re-re-revoir E.T de Steven Spielberg (à 1h30) dans l'un des plus beaux endroits de Paris. Bref, j'étais ultra ultra excitée. Mais ça, c'était avant.

Le jour j arrive. A trois, on débarque au Grand Palais vers 20h pour profiter un peu des animations avant notre séance tardive du cultissime E.T. Et là, première grosse déception : aucune déco dans le Grand Palais. Pour l'ambiance 60's drive-in, on repassera. Mais je ne perds pas espoir et je file tout droit vers le fameux Diner. Pour le "Cinéma Paradiso", un Diner = burgers + grandes tables en bois qu'on pourrait retrouver à Solidays 2013 le week-end prochain. Mouais. Puis à 20 euros l'entrée, rajouter 16 euros pour un menu, ça pique un peu. Pas grave, je ne suis pas là pour la nourriture, j'y crois encore. Après m'être battue comme une dingue pour avoir mes places, je ne suis pas encore prête à abandonner l'affaire. Direction... les arcades.

Au milieu des jeux vintage, "Cinéma Paradiso" nous propose un énorme stand Dyson. C'est vrai que les ventilos high-tech, c'est très "drive-in"... Mais bon, j'oublie cette énième déception en me jettant sur une arcade Pac-Man. Allez, petit bonhomme jaune, attrapons-les tous ! Je m'éclate (pour la première et unique fois de la soirée) et voilà qu'à 23h, une personne de l'organisation s'approche : "Excusez-nous, mais on va tout couper". Moi : "Mais ma séance est à 1h30!" Elle : "Désolée. Mais déjà là, on a fait une exception, d'habitude on coupe à 21h". Un nouveau choc, sachant que le site officiel annonce : "Cinema Paradiso c'est aussi un lieu de vie et de loisirs ouvert de 11h du matin à tard dans la nuit proposant". On ne doit pas avoir la même définition de "tard la nuit".

"Je n'entends RIEN"

Pas grave, je vais aller patienter en faisant un tour dans la boutique, un corner Colette. On y vend des M&M's, des sauces américaines mais aussi... des enceintes branchouilles et collector à 400 euros pièce. Là encore, j'ai du mal à comprendre le lien avec l'événement. Puis je commence sérieusement à bouillir quand on m'informe que la boutique va également fermer. Bref, il est 23h30, ma séance est dans 2h, et ma seule option est de boire pour attendre. Et là, encore un "drame". Les boissons sont plus chères à partir de 22h : 6 euros le Coca-Cola Light, j'ai beau adorer ça, ça pique.

Après une looongue attente, l'horaire de ma séance approche. A 1h15, on commence à rentrer, on nous file des casques... et un bon pour une coupe de champagne : "on s'excuse d'avance car il y aura un peu de bruit". Et oui, ce soir, c'est aussi soiréé "DJs tellement-branchés-que-tout-paris-est-là". Un "détail" que "Cinéma Paradiso" a oublié de mentionner pendant la vente des places. Quitte à prendre les gens pour des pigeons...

1h15 donc, la file commence à avancer. Mais le calvaire est loin d'être terminé. Pendant plus d'une heure, on attend sagement dans un espace étroit que la séance précédente se termine. 2h30, plus que gonflés, nous voilà enfin autorisés à nous installer. Malgré le retard, "Cinéma Paradiso" ne nous épargne pas les nombreuses pubs. Puis vient enfin l'heure d'E.T. Je compte sur mon extra-terrestre préféré pour me remonter le moral. Sauf que voilà, j'ai beau avoir mis mon casque au volume maximum, je n'entends RIEN. Les DJs d'à côté gâchent toute la séance, et je me barre au bout de 5mn, et avec un mail dans la poche pour me faire rembourser.

"Cinema Paradiso", c'est ça : un événement qui te vend une ambiance drive-in mais qui joue sur deux tableaux en voulant se la jouer branchouille. Champagne au lieu de traditionnels Pop-Corn, soirée Djs en même temps qu'une séance de ciné... Bref, un gros raté. Je préfère mille fois aller au cinéma en plein air de la Villette.

News
essentielles
sur le
même thème