2 photos
Voir le diapo
Quand Booba est invité de BFM Business, c'est forcément... étonnant. Après avoir dévoilé son nouveau single 'Caracas', le Duc de Boulogne a donné une interview à la chaîne dans le cadre de l'émission Les talents du trading. Un entretien dans lequel il évoque Wall Street, son nouveau site, OKLM ainsi que la jeunesse française.

C'est en 2015 que Booba fera son retour dans la musique avec un nouvel album. Depuis plusieurs années, le rappeur qui réside à Miami avait surtout fait parler de lui pour ses nombreux clashs notamment avec La Fouine ou Rohff. Etrangement, c'est pour parler business qu'il a été invité sur BFM.

Wall Street ? "De la magouille"

C'est la journaliste Laure Closier de l'émission Les talents du trading qui a interrogé le rappeur. Son interview que vous pouvez retrouver dans notre diaporama commençait mal puisque Booba semble avoir une vision très tranchée du trading et de Wall Street. "C'est de la magouille" a-t-il expliqué. Et d'ajouter : "Ce n'est pas mon truc mais ça a l'air intéressant".

"On ne donne pas la parole à la jeunesse en France"

Heureusement, Booba s'en est beaucoup mieux sorti pour donner son avis sur la France et le système français. "On ne donne pas la parole à la jeunesse en France. C'est conservateur, on aime garder les mêmes personnes au même poste" a-t-il expliqué en duplex depuis Miami. L'occasion de confier qu'il n'est pas un grand fan de... Jean-Pierre Foucault. "Quand je reviens en France et que je vois Jean-Pierre Foucault dans le poste, j'hallucine. Il n'y a pas un petit jeune qui veut prendre sa place ?" a-t-il déclaré.

Avec OKLM ? "On casse les barrières, on offre un tremplin"

Mais pour essayer de changer les choses, Booba a la solution. Le rappeur vient de lancer le site OKLM qui parle non seulement d'actualité musicale et de vidéos marquantes mais permet aussi à de jeunes talents de se faire connaître. "On casse le mode d'emploi qui consiste à être signé en maison de disque, à avoir un manager" explique Booba. Sur son site, chacun peut envoyer une vidéo et pas uniquement ceux qui font de la musique. "Cela peut être un trader, un jardinier, un cuisinier, un danseur, un boxeur n'importe quoi" indique-t-il. Et d'ajouter : "Si on aime ce que fait l'artiste, on casse les barrières, on leur offre un tremplin. [...]Le talent n'a pas de limite, n'a pas de frontières, n'a pas de couleur".

A lire également : Booba à Kaaris, la réponse drôle et ironique : "Mais comment tu parles à ton père ?" / La Fouine exhibe ses muscles, Booba se moque

Booba
Sebydaddy pourchassé par Booba : "Je suis parti en courant pour ma sécurité"
Booba a changé d'avis : il ne met plus fin à sa carrière !
Maes, Booba, Niro... Le rap français tombe sur Brahim Bouhlel après sa vidéo insultante
Booba accuse Kaaris de tromper sa femme : B2O révèle qu'ils seraient séparés et sort des photos
voir toutes les news de Booba Découvrir plus d'articles