Un suspect a été arrêté dans l'affaire des lettres empoissonées
Un suspect a été arrêté dans l'affaire des lettres empoissonées
Au lendemain de l'attentat de Boston, un sénateur américain et le Président Barack Obama avaient reçu une lettre empoisonnée. Le FBI a mené son enquête. Un suspect a été arrêté mercredi dans le Mississippi.

Le lendemain de l'attentat de Boston, qui a fait trois morts et une centaine de blessés, le sénateur républicain Roger Wicker et Barack Obama ont reçu chacun une lettre empoisonnée, contenant de la ricine. Un suspect a été interpellé.

Un suspect arrêté

Un suspect a été arrêté mercredi dans l'état du Mississippi dans l'affaire des lettres empoisonnées envoyées au Sénat et à la Maison Blanche. Un certain Paul Kevin Curtis a été interpellé à son domicile. La police n'aura pas trop eu de mal à le retrouver. Les courriers avaient été postés de Memphis dans le Tenessee le 8 avril. Chaque lettre portait les initiales KC et la mention "Je suis KC et j'approuve ce message".

Pas de lien avec Boston

L'attentat de Boston a traumatisé les Etats-Unis, mais il ne semble y avoir aucun lien entre les deux explosions près de la ligne d'arrivée du marathon, et ces lettres empoisonnées. Les autorités ont fermé mercredi pendant plusieurs heures une partie du Congrès après la découverte d'un colis et de lettres suspects, mais les tests se sont révélés négatifs.

Barack Obama
Black Lives Matter : 5 phrases fortes à retenir du message de Barack Obama
Coupe du Monde 2018 : les Bleus victimes de racisme, Barack Obama salue leur diversité
Barack et Michelle Obama signent chez Netflix pour "nous faire réfléchir différemment sur le monde"
Barack Obama : son tweet en réponse aux violences à Charlottesville bat un record
voir toutes les news de Barack Obama Découvrir plus d'articles
News
essentielles
sur le
même thème