Une lettre empoisonnée a été envoyée au sénateur Roger Wicker au Capitole à Washington
Une lettre empoisonnée a été envoyée au sénateur Roger Wicker au Capitole à Washington
Le sénateur républicain Roger Wicker a reçu hier un courrier contenant de la ricine, un puissant poison. La tentative d'empoisonnement n'a pour le moment pas été revendiquée mais selon une sénatrice, les autorités tiennent déjà un suspect. Cet incident est arrivé au lendemain de l'attentat de Boston qui a fait trois morts et une centaine de blessés. Sale ambiance.

Deux jours après les explosions qui ont coûté la vie à trois personnes lors du marathon de Boston, un sénateur américain a reçu une lettre empoisonnée à la ricine. S'il est encore trop tôt pour établir un lien entre les deux événements, le timing est particulièrement troublant.

Du poison dans une lettre

Les autorités américaines ont détecté mardi du poison dans une lettre destinée au sénateur républicain Roger Wicker. Le courrier contenait de la ricine, un poison mortel. La lettre a été postée à Memphis dans le Tennessee et ne portait pas d'adresse d'expéditeur. La lettre a été interceptée lors d'une inspection de routine dans un bâtiment distinct du Capitole. Certains sénateurs n'ont pas pu s'empêcher de comparer l'incident à celui survenu après les attentats du 11 septembre. Des courriers contenant la bactérie du charbon (anthrax) avaient été envoyés au Capitole, faisant 5 morts.

Un lien avec l'attentat de Boston ?

La lettre empoisonnée est parvenue au Capitole, le lendemain de l'attentat de Boston, qui a secoué la toile. S'agit-il d'un simple hasard de calendrier ou existe-t-il un lien entre les deux événements ? "J'ignore si c'est une coïncidence. Il est trop tôt pour le dire. Nous n'en savons pas assez sur Boston" a déclaré le sénateur démocrate Richard Durbin, rapporte 20minutes. L'enquête du FBI suit son cours. Selon France24, le SITE (Centre américain de surveillance des sites islamistes) a rapporté que Roger Wicker aurait suscité la colère de groupes d'extrême-droite, en votant en faveur de l'ouverture des débats au Sénat sur la réforme de la loi sur les armes à feu.

Un suspect identifié

Selon la sénatrice Claire McCaskill, un suspect aurait été identifié par les autorités. Par mesure de précaution, les bureaux de poste vont être fermés et le courrier à destination des sénateurs bloqué.

Barack Obama
Black Lives Matter : 5 phrases fortes à retenir du message de Barack Obama
Coupe du Monde 2018 : les Bleus victimes de racisme, Barack Obama salue leur diversité
Barack et Michelle Obama signent chez Netflix pour "nous faire réfléchir différemment sur le monde"
Barack Obama : son tweet en réponse aux violences à Charlottesville bat un record
voir toutes les news de Barack Obama Découvrir plus d'articles
News
essentielles
sur le
même thème