En Indonésie, les lycéens sont les rois de la triche aux examens de fin d'année
En Indonésie, les lycéens sont les rois de la triche aux examens de fin d'année
Stress, angoisse, révisions, épreuves : il y a des jeunes lycéens pour lesquels ces mots ne veulent rien dire. Et pourtant ils passent aussi un examen de fin d'études autour de 17-18 ans, équivalent du baccalauréat français. Seule différence ? La triche y est largement répandue, voire autorisée. Tentés ? Il n'y a plus qu'à vous installer en...Indonésie.

Direction donc l'Indonésie, une île qui atteint plus de 99% de réussite d'après le Ministère de l'Education aux examens de fin d'étude du secondaire. Et pour cause. La triche y est carrément un "sport national", raconte le Huffington Post. Ainsi une majorité de lycéens arrivent le jour des examens en sachant à l'avance toutes les réponses de leurs QCM. Dans la classe de Fitra, une jeune fille de 18 ans, "26 des 31 élèves ont acheté les réponses des épreuves".

99,48% de réussite

Si la France multiplie les moyens de lutter contre la fuite de sujets à l'approche du baccalauréat, il n'est vraiment pas compliqué de se procurer les réponses des tests indonésiens. Sur le "marché noir des examens", tout est possible. Acheter des livres de résultats sur eBay, recevoir les réponses par texto sur son téléphone portable... quand ce ne sont pas les profs directement qui donnent le tout à leurs élèves "afin d'éviter de se faire rappeler à l'ordre par leur hiérarchie pour avoir une classe médiocre". Du coup au final, "seuls 76 des 125.000 lycéens de la capitale Jakarta ont échoué à leurs épreuves finales". Et on comprend mieux les plus de 99 % de réussite.

Attention à la répression en France

Si le Ministre de l'Education assure que cette pratique n'est pas "si répandue" que ça, les journaux nationaux filment chaque année des "images d'élèves dans la salle d'examens pianotant sur leur téléphone portable avec plus ou moins de discrétion, sous l'oeil nonchalant du surveillant". Pourvu que cela ne donne pas des idées aux futurs bacheliers. En France, la triche a un examen est passible d'une interdiction de se présenter à tout examen national pendant plusieurs années.

Aussi dans l'actualité aujourd'hui : le rôle de Twitter dans les manifestations en Turquie / une pétition pour sauver Taratata / Franck Ribéry bientôt Ballon d'or 2014 ? / X-Men Origins : Wolverine vu par Hugh Jackman