Charoulette de retour : avec le confinement, le site redevient hype
Charoulette de retour : avec le confinement, le site redevient hype
En 2009, Chatroulette c'était LE site internet où les ados (et les plus vieux) se connectaient. Max Boublil en avait même fait une chanson. Mais avec l'arrivée des réseaux sociaux, le site web et les autres Skyblogs avaient peu à peu disparu. Sauf qu'avec le confinement, les gens sont de plus en plus nombreux à de nouveau y aller. Un retour inattendu.

Avec le confinement, Chatroulette

"J'veux pas gâcher ta fête / Tu vas trouver ça bête / Mais j'étais sur le net / J'ai vu ta mère sur Chatroulette" chantait Max Boublil en 2010, avec Sophie Favier dans le rôle de la cougar dans son clip de Chatroulette. L'humoriste s'était inspiré du site tendance de la dernière décennie pour son titre. Chatroulette, c'est la contraction de "chat" pour dialogue en ligne et de "roulette" pour jeu de hasard. Les utilisateurs, qui ne se connaissaient pas, se connectaient entre eux.

Pour rappel, le site de messagerie instantanée où les gens se filmaient par webcam (et montraient souvent leurs sexes) avait été créé en 2009 par un russe : Andrey Ternovskiy. A l'époque, il était mineur (17 ans). Et jusqu'à 800 000 personnes se connectaient chaque jour dessus en 2010. Même Barack Obama était sur Chatroulette ! Grâce au confinement, qui a aussi des effets positifs, le site web est en train de faire son come-back.

Parce que pour lutter contre la pandémie de coronavirus, les Français, les Italiens ou encore une partie des Américains sont confinés chez eux. Alors se connecter sur internet pour parler à ses proches est devenue l'une des activités préférées des gens. Les internautes se parlent de loin via Messenger, WhatsApp, Snapchat... Et maintenant, les inconnus veulent aussi faire des rencontres en laissant faire le hasard. Sur Twitter, les twittos sont de plus en plus nombreux à espérer un retour de hype pour Chatroulette.

Et comme le magazine Society l'a révélé dans sa "newsletter des confiné.e.es" à laquelle vous pouvez vous abonner ici, Chatroulette est bel et bien en train de revenir en force depuis le confinement. "Ce qui se passe dans la société est horrible, mais c'est comme une bénédiction pour Chatroulette" a ainsi expliqué Andrey Ternovskiy. Le créateur de Chatroulette, qui vit dans les Caraïbes depuis fin février 2020, a même ajouté au journaliste : "Tu vois, le 3 janvier, j'avais 57 000 visites par jour. Aujourd'hui, j'en ai 100 000". Les chiffres ont donc parlé.

D'ailleurs, la France et l'Italie, qui font partie des pays confinés pour lutter contre le Covid-19, ont "fait une remontée au classement des pays comptant le plus d'utilisateurs du site". Et ce "depuis le début du mois de mars", soit depuis le début du confinement. Le média a précisé que "les discussions durent en moyenne sept fois plus longtemps qu'avant", vu que les gens ont plus de temps.

Les utilisateurs continuent de montrer leurs sexes

En clair, les affaires vont bien pour Chatroulette, qu'on pensait dépassé et complètement has been. "Au rythme actuel, on aura 10 millions d'utilisateurs·rices mensuel·le·s d'ici juillet" espère même Andrew Done, le directeur technique du site, au même journal. "Les gens sont à la recherche d'échanges plus longs, plus profonds, plus qualitatifs" a-t-il aussi déclaré, mais "les problèmes fondamentaux sont toujours là". A quoi fait-il référence ? Aux utilisateurs qui montrent leur sexe. Parce que c'est aussi voire principalement ce qui a fait la célébrité de Chatroulette, mais que les équipes actuelles du site essayent de stopper.

Comment empêcher les internautes d'afficher leurs parties intimes via leurs webcams ? Grâce à la mise en place d'une intelligence artificielle. Et Chatroulette va même proposer des nouvelles fonctionnalités pour que les gens continuent de s'y connecter. Reste à savoir si la hype durera ou pas.