Eagles of Death Metal - Photo d'un membre du groupe en concert le 30 octobre 2015 aux Etats-Unis, quelques jours avant les attentats lors d'un concert du groupe le 13 novembre au Bataclan
Eagles of Death Metal - Photo d'un membre du groupe en concert le 30 octobre 2015 aux Etats-Unis, quelques jours avant les attentats lors d'un concert du groupe le 13 novembre au Bataclan
Hier, vendredi 13 novembre 2015, la fête prévue au Bataclan s'est transformée en cauchemar. Alors que le groupe Eagles of Death Metal était en plein concert, plusieurs individus armés sont entrés dans la salle de spectacle pour commettre un attentat. Ce samedi matin, un bilan provisoire fait état d'au moins 82 morts rien qu'au Bataclan. Les membres du groupe, eux, s'en seraient sortis, comme le relate l'Associated Press ainsi que les musiciens sur leur page Facebook.

00h44, plus de trois heures après le début des attentats dans la salle du Bataclan, située au 50 boulevard Voltaire, dans le 11ème arrondissement de Paris, à cinq cents mètres environ des anciens locaux de Charlie Hebdo, le groupe Eagles of Death Metal s'exprime sur sa page Facebook. Un message court mais inquiétant : "Nous sommes toujours en train d'essayer de savoir si notre bande et notre groupe est en sécurité et où ils sont. Nos pensées vont aux personnes impliquées par cette situation tragique".

>> Twitter organisé et solidaire après les attentats de Paris

Les musiciens réfugiés dans un bar mais sans nouvelles de membres de l'équipe

C'est finalement la famille de Julian Doro, le batteur du groupe, informée par la femme du musicien, qui raconte au Washington Post que les artistes sont vivants mais que certains membres de l'équipe restent portés disparus. Le frère précise par exemple à une chaîne de télé américaine qu'Eagles of Death Metal avait déjà joué plusieurs chansons au moment où les premiers tirs ont été entendus dans la salle. Selon lui, les membres du groupe ont vu les terroristes en action, avant de parvenir à s'enfuir par une porte dérobée à l'arrière de la scène.

>> Stars et anonymes se mobilisent après les attentats à Paris

Le site Le Point précise que les musiciens se sont réfugiés "au Baromètre, un café situé au croisement de la rue Oberkampf et du boulevard Voltaire, dans le 11e arrondissement de Paris". Encore sous le choc, les artistes ont fini par être évacués par un bus, avant de regagner leur hôtel et d'annuler le reste de leur tournée européenne pour regagner la Californie dès que possible.

News
essentielles
sur le
même thème