6 photos
Voir le diapo
C'est aujourd'hui, mardi 14 juillet, que sort Ant-Man au cinéma. Et ne vous fiez pas à sa taille microscopique : ce super-héros Marvel, méconnu du grand public et capable de rétrécir à volonté, offre une aventure qui fourmille d'humour. Voici nos impressions !

La naissance d'un héros microscopique

En avil dernier, Avengers : Age of Ultron a clôturé avec brio la phase 2 de l'univers Marvel. En attendant la phase 3 qui débutera avec Captain America : Civil War, c'est au film Ant-Man, centré sur l'un de ses héros méconnus du grand public, que le géant du comics a confié la tâche de meubler. Le pitch ? Scott Lang (Paul Rudd), un cambrioleur et père de famille, est chargé par le Dr Hank Pym (Michael Douglas) de récupérer une arme de destruction massive des mains de son poulain, Darren Cross (Corey Stoll). Et pour l'aider dans cette mission, celui-ci reçoit le costume d'Ant-Man, une tenue grâce à laquelle il peut rétrécir à volonté.

Ant-Man : Gif
Ant-Man : Gif

Un film qui "fourmille" d'humour

Un super-héros de la taille d'une fourmi (des bestioles qu'il est d'ailleurs capable de contrôler par la pensée), on a fait personnage plus badass ces dernières années. Pourtant, sur grand écran, ce dernier parvient à capturer totalement notre attention. Une réussite qui s'explique tout d'abord par une bonne dose d'humour tout au long du film. A l'instar des Gardiens de la Galaxie, Ant-Man mise en effet beaucoup sur les interventions comiques de Paul Rudd et les scènes insolites (liées entre autres à l'apprentissage du costume d'homme-fourmi) pour captiver les spectateurs.

Ant-Man : Gif
Ant-Man : Gif
Ant-Man : Gif
Ant-Man : Gif

Un casting bien trouvé

Ant-Man s'appuie aussi sur un casting aussi eclectique que solide. Michael Douglas s'en sort bien dans son rôle de scientifique et ex-héros à la retraite. Bien que manquant un peu de charisme, Corey Stoll est lui aussi convaincant en bad-guy prêt à tout pour faire grossir son compte en banque (comme vendre l'une des armes les plus puissantes jamais créées par l'homme). Quant à Evangeline Lily, l'atout séduction du film, son interprétation d'Hope, la fille du Dr. Pym, chef d'entreprise le jour, et experte en arts martiaux la nuit, est à la fois sobre et réussie !

Ant-Man : gif
Ant-Man : gif

Un univers graphique sympathique

Visuellement, Ant-Man est également une réussite. Certes moins spectaculaire que la saga Avengers, le film offre tout de même son lot de séquences explosives et mémorables. Les passages où Scott chevauche une fourmi volante, tout en menant son armée d'insectes, ne manquent pas de faire frissonner. Mention spéciale aussi pour l'affrontement entre notre héros et Yellowjacket qui en met plein la vue, tout en gardant une mise en scène propice aux rires.

Ant-Man : Gif
Ant-Man : Gif

Trop de sentiment tue le sentiment

Mais attention, tout n'est pas génial dans ce Marvel. Le film s'enlise par exemple beaucoup trop souvent dans le sentimentalisme inutile et qui ne fait pas du tout avancer l'intrigue (la relation conflictuelle de Pym et Hope, les élans paternalistes de Scott...). Des scènes parfois longues qui pertubent un peu la dynamique du long-métrage. Heureusement, Paul Rudd n'est souvent pas très loin et a toujours une réplique drôle à dégaîner pour remettre le film sur le droit chemin !

Ant-Man : Gif
Ant-Man : Gif

En salles depuis le 14 juillet, Ant-Man est dans l'ensemble un bon divertissement. Mais au risque de chercher la petite bête, il reste avant tout un film de transition qui n'apporte pas de nouveaux éléments à l'arc des Pierres d'infinité. Il serait pourtant bête de ne pas découvrir l'introduction de ce héros atypique et comique qui figure d'ailleurs au casting du prochain Captain America : Civil War !

News
essentielles
sur le
même thème