Par Charlène Salomé Journaliste
Après "adopte un mec", le nouveau site en vogue est "adopte un cardinal". On vous rassure, il ne s'agit pas d'un site de rencontre destiné à s'amouracher d'un cardinal (doux Jésus). La démarche est plus spirituelle. L'objectif ? Aider un des 115 cardinaux-électeurs à faire le bon choix. Comment ? Par la prière voyons.

Après "Adopte un mec" , le nouveau site en vogue est "Adopte un cardinal". On vous rassure, il ne s'agit pas d'un site de rencontre destiné à s'amouracher d'un cardinal (doux Jésus). La démarche est plus spirituelle. L'objectif ? Aider un des 115 cardinaux-électeurs à faire le bon choix de pape. Comment ? Par la prière voyons. Plus de 540 000 personnes ont déjà adopté un cardinal. Pourquoi pas vous ?

Habemus Papam
Quelques semaines après la démission de Benoît XVI, désormais "Sa sainteté Benoît XVI, pape émérite", 115 cardinaux s'activent à la Chapelle Sixtine pour élire pendant le conclave le nouveau pape. Et si l'élection du souverain pontif passait aussi par Internet ? Alors qu'une application se proprose de suivre l'événement en direct, un site internet crée par quelque internautes cathos, et nommé "Adopt a cardinal" (clin d'oeil clin d'oeil au site de rencontre "Adopte un mec"), vous invite à prier pour un des 115 cardinaux-électeurs choisi au hasard.

Les voies d'Internet sont impénétrables
Plus de 540 000 personnes ont déjà adopté un cardinal. Le site, disponible en cinq langues, propose aux internautes de s'inscrire afin de recevoir automatiquement le nom d'un des 115 cardinaux choisi par le plus hasard de l'internet. Il est toutefois conseiller "d'invoquer un court instant l'Esprit Saint dans la prière" pour le cardinal attribué soit en phase avec la sensibilité de l'internaute. Ensuite vous n'avez plus qu'à prier pour lui afin qu'il fasse le bon choix de pape.

Un site béni par le Vatican
Pour Ulli Heckl, une Allemande de 37 ans à l'orgine du site, "les cardinaux ont besoin qu'on prie pour eux". S'ils sont interdits de Twitter, ils pourront compter sur les prières des fidèles. L'initiative a été saluée par le Vatican. Son porte-parole a déclaré : "Il y a un mouvement de prière avec l'aide du site web".