Les rediffusions, la télé-réalité, Les Feux de l'Amour... malgré un programme de moins en moins intéressant, les français ne cessent d'être passionnés par la télévision. Et parmi eux, on retrouve étonnement la génération internet des 18-24 ans. Étonnant ? Pas vraiment, ces derniers n'hésitant pas à concilier les deux activités d'un coup.

Que faire lorsque l'on s'ennuie ? Si vos parents vous diront d'aller faire un tour dehors ou de prendre un bouquin, c'est bien votre télécommande qui prendra place dans vos mains. Mais que faire lorsque les émissions diffusées à la télé sont nulles ? S'amuser à les commenter sur le net afin de passer le temps et de lancer des débats et autres blagues.

Les jeunes sont partout

Comme le révèle une enquête de l'institut CSA pour l'Observatoire Orange-Terrafemina, ce sont près de 59% des 18-24 ans qui commentent les émissions sur internet. Et les chiffres sont encore plus fous avec les moins de 18 ans qui sont 76% à opter pour cette solution. Oui, il faut croire que regarder Les Anges et autres Ch'tis vous donnent immédiatement envie de vous vider la tête de ces idioties (quel beau mot). Rien de très surprenant à cela, les réseaux sociaux étant omniprésents que ce soit via Facebook ou Twitter, et les blogs - forums ayant toujours une place très importante.

Peu de commentaires en live

Toutefois l'enquête réserve une grande surprise. Parmi les sondés (jeunes et moins jeunes), 67% des personnes affirment ne commenter les émissions qu'une fois la diffusion terminée. Ils sont ainsi 52% à se rendre sur le site de Mark Zuckerberg pour donner leur avis, 17% à bloguer et 13% à se rendre sur les sites des chaînes et autres programmes télé. Et Twitter ? Le site ne bénéficie que de l'interaction de 11% des internautes. Un nouveau résultat surprenant quand on connaît l'importance des Live Tweets...

Bientôt le changement ?

En résumé, les jeunes ne peuvent s'empêcher de commenter ce qu'ils regardent mais le font en grande majorité après la fin de la diffusion. Peur de rater la moindre inutilité de Nabilla ? Possible, mais à la rédac on pencherait simplement pour le plus faible nombre d'utilisateurs de Twitter. On est prêt à parier qu'une fois que le site aura trouvé sa place, les live tweets auront considérablement augmenté...

News
essentielles
sur le
même thème