2 photos
Voir le diapo
Après un premier album bluffant (Perdu d’avance), Orelsan revient dans les bacs avec Le Chant des Sirènes (dispo depuis le 26 septembre 2011). Désormais connu de tous, le rappeur de Caen ne peut plus compter sur l’effet de surprise. En revanche,  le talent d’écriture et l’humour,

Après un premier album bluffant (Perdu d’avance), Orelsan revient dans les bacs avec Le Chant des Sirènes (dispo depuis le 26 septembre 2011). Désormais connu de tous, le rappeur de Caen ne peut plus compter sur l’effet de surprise. En revanche,  le talent d’écriture et l’humour, eux, sont toujours au rendez-vous. Découvrez une interview exclusive d’Orelsan made in Purefans News by Adobuzz mais aussi son live au Grand Journal de Canal !



Le grand jour est enfin arrivé ! Deux après un premier album aussi surprenant que kiffant, OrelSan revient dans les bacs avec sa deuxième livraison, Le Chant des Sirènes. Plus complet, allant du rap des années 90 (1990) à des sonorités ultra actuelles voire futuristes (2010, Raelsan...), l’opus s’éloigne aussi parfois du rap (La Terre est ronde, Si seul, La Petite Marchande de porte-clefs).

La phrase est clichée mais Orelsan a mûri, ses textes aussi. Ses instrus ont pris du poids, le rappeur se fait plaisir et ça se sent. En interview dans nos locaux, le chanteur nous confirme d’ailleurs ne pas vouloir d’une étiquette. C’est d’ailleurs pour ça qu’il a dévoilé tant de chansons avant même que l’album ne sorte.

"Je ne voulais pas être juste résumé à une chanson. Une seule chanson ne représente pas mon album. Le disque s'écoute dans son intégralité, il est construit comme un film, avec de l'humour, du suspens, un début et une fin" nous confie Orelsan.

Sans trahir sa "fanbase", le maître de la punchline espère même conquérir un nouveau public : "j'ai un peu l'impression de devenir un peu plus 'populaire'. Je pense que l'équilibre est maintenu. J'ai cet avantage d'être beaucoup sur les réseaux sociaux et d'être beaucoup sur des petites vidéos donc mon public de base a suivi je pense et il a pu voir que je n'avais pas tellement changé que ça".

Et si son premier album avait eu droit à une grosse polémique autour de la chanson Sale Pute (qui n'était pourtant pas sur le disque), Orelsan ose penser qu’on le laissera tranquille avec ce second opus : "Au bout d'un moment je crois qu'ils ont compris qu'ils s'en prenaient à la mauvaise personne. Y a pu avoir un petit moment de flottement où, dans les médias, il y avait un doute parce que personne ne me connaissait et, comme je n'étais pas habitué aux médias, ma ligne de défense n'était pas terrible. Ca m'a fait de la mauvaise pub mais ça m'a fait apprendre mon métier".

Son métier justement, Orelsan le fait avec talent. Naturel, ouvert et sympa, le rappeur a quitté son personnage d'éternel loser attachant. Aujourd'hui, Orelsan nous revient en super-héros et, malgré les craintes logiques après un si bon premier album, on peut désormais l'affirmer : le costume est taillé sur mesure pour ses épaules et "Le Chant des Sirènes" s'impose déjà comme un futur classique du rap français.

La prestation live d’Orelsan sur le titre Raelsan dans Le Grand Journal de Canal Plus hier soir

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

Orelsan - Plus rien ne m’étonne (CLIP)



Le clip Raelsan d'Orelsan
L'interview complète d'Orelsan par Pure Charts

Propos recueillis par Thibault Raoult

Orelsan
Orelsan boycotté et censuré ? Une pétition accuse le titre "L'odeur de l'essence" d'être raciste et discriminatoire
Orelsan se prend pour Willy Wonka et cache 5 tickets d'or dans des albums de "Civilisation"
Orelsan - Ne montre jamais ça à personne : un documentaire inspirant à voir absolument !
Orelsan dévoile les coulisses de sa carrière dans un documentaire totalement fou
voir toutes les news de Orelsan Découvrir plus d'articles