Soso Maness s'est confié en interview Off Screen à PRBK pour parler de son nouvel album "Avec le temps". Connu pour son tube Zumba Cafew et pour Bande Organisée en feat. avec Jul, SCH, Kofs, Naps, Elams, Solda et Houari, le rappeur marseillais prouve que sa musique ne se résume pas à ça, loin de là
"Pour certaines personnes, Soso Maness c'est Zumba Cafew" nous a avoué le rappeur marseillais. Même s'il est fier de son tube, il a préféré "tuer son hit". Loin de Bande Organisée, en feat. avec Jul, SCH, Kofs ou Naps, l'artiste revient à son rap des débuts. Son nouvel album "Avec le temps", entre morceaux pour s'ambiancer cet été et titres plus intimes qui parlent de sa femme, de ses enfants, de ses parents, contient aussi des feats avec Jul ou SCH. Sans oublier des chansons plus cash où il parle de la prison, des armes et de la drogue. Soso Maness s'est confié à PRBK au sujet de son dernier disque !

Soso Maness : après Zumba Cafew et Bande Organisée, il revient à son rap des débuts

Soso Maness, qui avait annulé la sortie de son album, est de retour avec le disque "Avec le temps". Un opus dispo depuis le 4 juin 2021, bien loin de son tube Zumba Cafew et du succès de Bande Organisée en feat. avec Jul, SCH, Kofs, Naps, Elams, Solda et Houari. Alors que l'album collectif "13'Organisé" pourrait avoir une suite, "13'Organisé 2" comme le sous-entendaient Jul et SCH, Soso Maness s'est confié sur son nouvel album dans une interview Off Screen pour PRBK. Et il nous a avoué avoir eu peur de rester enfermé dans les tubes Zumba Cafew et Bande Organisée. C'est pour ça qu'il revient à son rap des débuts, plus trash et plus intime.

L'artiste a assuré être très heureux d'être sur le projet avec les autres stars de la cité phocéenne, c'est simplement que le son a surpassé tout ce qu'il avait imaginé : "Je suis fier de Bande Organisée, ça m'a dépassé". Et par peur de se retrouver bloqué dans un style et ne plus pouvoir faire du rap à sa manière, il a aussi décidé de changer totalement en revenant à l'origine de sa musique : "C'est pour ça que j'ai tué mon hit, que j'ai tué ma gimmick Zumba Cafew en faisant un autre son Zumba Cafew de 5 min de rap". "Pour certaines personnes Soso Maness c'est Zumba Cafew" a déploré le rappeur marseillais : "Mais j'étais obligé de rassurer ma fanbase en leur disant : 'Calmez-vous, vous voulez du Soso ? Vous voulez du sale, des armes, de la prison et de la drogue ? Je suis là !'".

Un album "plus intime" : "Je parle de ma femme et de mes deux enfants"

Dans "Avec le temps", Soso Maness revient donc à l'essentiel, tout en proposant quelques sons parfaits pour l'été. Un savant mélange entre chansons pour s'ambiancer, titres plus intimes et morceaux de rap aux paroles plus dures et toujours aussi travaillées. "J'essaye de trouver un équilibre avec ces fameux morceaux ambiancés" a-t-il déclaré : "Mais il faut savoir qu'à la base, Soso Maness, quand je me fais connaître, ce ne sont pas du tout ces morceaux là qui me permettent d'avoir une résonnance un peu plus nationale". "Je me suis rendu compte qu'avec ces morceaux, je rendais les gens heureux" a-t-il ajouté.

En marge de ses chansons pour danser, comme Petrouchka et Toute la noche, Soso Maness alterne avec des titres plus cash comme Clair-obscur et 3x filtré où il parle notamment de la prison, lui qui a été aux Beaumettes, de la rue, des armes et de la drogue. Mais le rappeur qui trouvait la série Validé trop caricaturale sur le monde du rap propose aussi des morceaux plus intimes comme Madame Maness où il déclare son amour à sa femme ou Fils de voyou, dans lequel il parle de son père.

"C'est normal que ça devienne de plus en plus intime" nous a raconté Soso Maness : "Je parle de ma femme dans cet album, je parle de mes deux enfants" parce que "les gens qui m'écoutent font partie de ma famille et plus tu te sens proche des gens qui t'écoutent et qui te supportent, plus tu leur donnes des parties de toi, de ton vécu, de ton coeur".

Cet album, "Avec le temps", Soso Maness a mis "10 mois, 1 an" à le créer. "Mon premier album était beaucoup plus long" à faire "parce que c'est le premier, donc tu as 7 ans de travail derrière". Et la star du rap y a mis de nombreuses références à la chanson française. "J'ai un amour particulier pour la chanson française : Renaud, Johnny", ou encore "Edith Piaf", donc "c'était important pour moi d'encore le faire sur ce projet". Mettre ces références sous forme de paroles ou de musique, c'est montrer qu'on peut "allier une musique très urbaine, la mixer avec quelque chose de qui est beaucoup plus variété française".

Et puis il y a aussi ses nombreux featurings. Comment a-t-il réussi à enregistrer avec Jul, PLK, GIMS ou encore SCH en période de pandémie de coronavirus ? "Jul, même si on est de Marseille, on l'a fait séparément. Même si on se voit souvent en studio" a-t-il confié, tout comme "GIMS on l'a fait séparément, par Wetransfer et tout ça". Par contre "PLK on l'a fait ensemble", "et SCH on l'a fait ensemble" a-t-il précisé.

Quant aux clips à venir pour ses sons du nouvel album, Soso Maness va peut-être un peu attendre avant de les tourner. "C'est un peu compliqué parce que les artistes que j'ai invité en featurings ont beaucoup de travail", donc "on va essayer de faire le clip avec SCH" pour le titre Les derniers marioles. Mais après, "les streams nous diront quels morceaux clipper".