Yolo : l'appli de Snapchat est devenue numéro 1 aux USA, les ados en sont méga fans
Yolo : l'appli de Snapchat est devenue numéro 1 aux USA, les ados en sont méga fans
Au bout d'une semaine d'existence, Yolo est devenue l'application la plus téléchargée sur l'App Store aux Etats-Unis. Un succès fulgurant qui touche surtout les jeunes, aussi bien aux USA qu'au Royaume-Uni. Cette appli annexe de Snapchat qui permet d'envoyer des messages anonymes ne fait cependant pas l'unanimité.

L'appli est devenue numéro 1 aux USA

Yolo, c'est LA nouvelle application qui cartonne chez les jeunes (dispo ICI sur l'App Store). Alors que les ados sont addicts à TikTok, ils ont été très nombreux à se tourner aussi vers cette appli annexe de Snapchat, en particulier aux Etats-Unis et au Royaume-Uni. A tel point que "Yolo Anonymous Questions" est devenue numéro 1 des téléchargements en une semaine seulement sur l'App Store.

Développée par la start-up Popshow Inc, dont le président est le français Grégoire Henrion, Yolo est basée sur le "Snap Kit". Interrogé par TechCrunch, Grégoire Henrion a avoué avoir été surpris par cet engouement soudain : "Ce n'était pas censé être un succès. C'était juste un projet lancé pour apprendre. Postons ça sur l'App Store et on verra comment les gens réagiront. (...) C'est devenu 100% viral, c'est fou ! Nous n'en croyons pas nos yeux".

Yolo promet d'être intraitable avec les haters

Mais au fait, Yolo, qu'est-ce que c'est ? En dehors de l'expression qui ne se dit plus vraiment chez les jeunes depuis un bon moment maintenant, il s'agit d'un application permettant d'envoyer des messages anonymes sur Snapchat. La bulle "Ask me anything" ("Demandez-moi n'importe quoi" en français, ndlr) est ajoutée. Elle est réservée aux plus de 12 ans.

Mais le problème des messages anonymes, c'est qu'ils peuvent vite attirer les haters et créer de graves problèmes de cyber-harcèlement entre ados. L'association américaine Protect Young Eyes a d'ailleurs assuré à la BBC que "l'anonymat a toujours été le terreau de la haine et de mauvaises prises de décision de la part des adolescents".

Afin de rassurer les parents, Yolo précise dans les conditions d'utilisation que "l'application n'a aucune tolérance pour les contenus choquants et utilisateurs offensants" et qu'elle se veut "plus humaine, plus empathique que celles qui l'ont précédées". Ça reste à voir...

Snapchat
Snapchat lance Time Machine, un filtre pour rajeunir ou se vieillir
Snapchat (encore une fois) en panne : les utilisateurs en ont marre
Snapchat : préparez-vous, les selfies en 3D débarquent !
Snapchat revient en force : des abonnés plus nombreux grâce à gender swap ?
voir toutes les news de Snapchat Découvrir plus d'articles
Les stars
du moment
News
essentielles
sur le
même thème