Le rappeur Yanis, 24 ans, a été tué d'une balle dans la tête
Le monde du rap peut s'avérer dangereux. Alors que Booba et La Fouine se livrent une guerre des mots (et parfois des poings), un autre rappeur est carrément décédé ce mercredi. Yanis, 24 ans et auteur du titre Banlieu Boss, a été froidement abattu d'une balle dans la tête.

Le rap français est en deuil ce vendredi 19 avril. On a appris ce jeudi au soir le décès de Yanis, rappeur de 24 ans, abattu d'une balle dans la tête à Pierrelaye dans le Val d'Oise. Cette mort arrive quelques mois après la fusillade dont avait été victime le rappeur La Fouine.

Fusillade mortelle

C'est ce mercredi 17 avril dans la soirée que Yanis a été victime d'un tireur dans un bar à chicha de la ville de Pierrelaye. Visé à la tête, il est décédé à l'hôpital de Pontoise aux alentours de 21h des suites de ses blessures a précisé la police. Selon le Parisien, c'est une bagarre qui est à l'origine des coups de feu. Selon les forces de l'ordre, un suspect a été arrêté et placé en garde à vue. C'est la police judiciaire de Versailles qui est chargé de l'enquête.

La triste prémonition

Dans son titre, Banlieu Boss (près de 272 000 vues sur YouTube), Yanis avait fait une drôle de prémonition. Dans la chanson postée en 2012, on pouvait entendre : "C'est ma destinée, j'vais buzzer ou m'faire tuer". Agé de 24, il racontait sur son blog qu'il avait commencé le rap à l'âge de 15 ans et qu'il était très inspiré par Mafia K1'Fry, 50 Cent ou encore Booba.

Twitter en deuil

Sur Twitter, la mort de Yanis a été accueillie avec tristesse par de nombreux admirateurs. Découvrez quelques réactions des twittos :





Egalement dans l'actualité : Boston : un mort après une fusillade / Mariage pour tous : début de bagarre à l'Assemblée nationale / Cameroun : la famille française enlevée est libre