WhasApp : une nouvelle fonctionnalité inspirée de Snapchat
WhasApp : une nouvelle fonctionnalité inspirée de Snapchat
Si vous avez moins de 16 ans et que vous résidez dans un pays membre de l'UE, il vous est désormais interdit d'utiliser WhatsApp. C'est la mesure prise par le service de messagerie qui appartient à Facebook, dans le cadre du RGPD (Règlement général sur la protection des données personnelles) qui sera appliqué le 25 mai 2018.

WhatsApp en a fait du chemin depuis sa création, en 2009. Fondée par Jan Koum et Brian Acton, l'application de messagerie instantanée a été rachetée par Facebook en février 2014 pour 19 milliards de dollars. Face à la concurrence des autres réseaux sociaux dont Snapchat, la messagerie mobile lançait de nouvelles fonctionnalités et se développait sur le web. Ce mercredi 25 avril 2018, WhatsApp a annoncé sur son site une mise à jour de ses conditions d'utilisation destinées aux utilisateurs de l'UE, afin de se conformer au Règlement général sur la protection des données personnelles (RGPD) que le Parlement européen va appliquer à partir du 25 mai prochain.

🚫 - 16 ans

Parmi les modifications majeures : l'âge minimum d'utilisation dans l'UE, qui passe de 13 à 16 ans. "Si vous résidez dans un pays de la Région Européenne, vous devez avoir au moins 16 ans pour utiliser nos services ou un âge plus élevé requis dans votre pays pour vous inscrire ou utiliser nos services.", peut-on lire dans les nouvelles conditions d'utilisation. Dans le reste du monde, WhatsApp maintient l'âge minimum à 13 ans.

Une sécurité renforcée

Parmi les autres mises à jour, l'application a "établi une entité au sein de l'Union européenne afin d'y offrir ses services et de respecter les nouvelles normes strictes de transparence quant à la façon dont elle protège la confidentialité de ses utilisateurs". WhatsApp veut également renforcer sa sécurité. En cas de spam et contenu abusif, elle réserve "le droit de prendre les mesures qui s'imposent, y compris d'empêcher cette personne d'accéder aux deux services.", précise la messagerie, qui ajoute : "WhatsApp se soucie profondément de votre confidentialité et de votre sécurité. Chaque message et chaque appel sont sécurisés par le chiffrement de bout en bout de sorte que personne, pas même WhatsApp, ne peut lire ou écouter vos conversations.". Ce n'est pas tout puisqu'il n'y a aucune partage de données avec Facebook.