Deux TGV ont été stoppés pour venir à la rescousse d'une dame qui s'était trompée de train
Deux TGV ont été stoppés pour venir à la rescousse d'une dame qui s'était trompée de train
La SNCF a stoppé deux de ses TGV afin de venir à la rescousse d'une passagère désemparée, qui s'était trompée de trajet. Au lieu de monter à bord du train en direction de Reims, la vieille dame avait emprunté le TGV Paris-Nancy.

SNCF, tout est possible vantait un vieux slogan de la société de chemins de fer. Les conducteurs des lignes Paris-Nancy et Paris-Reims ne l'ont pas fait mentir ce 3 mai, en adaptant leur trajet à une vieille dame, désemparée, qui s'était trompée de train.

Un TGV stoppé pour une touriste

"Il est 21 h à la gare de l'Est, à Paris. Sur le quai où je me trouve et où il y a également beaucoup de monde, comme chaque vendredi à cette heure-là, deux TGV sont en attente de départ : à droite le TGV 2561 pour Nancy, que je prends régulièrement, à gauche, celui pour la gare de Reims" raconte Bernard Braun à l'Est Républicain. Il s'installe à bord du train et est rejoint quelques minutes plus tard par une retraitée originaire des Antilles, qui effectuait là son premier trajet en métropole. Le train démarre puis le contrôleur annonce au micro : "Le TGV est à destination directe de Nancy gare, terminus du train". La voisine de Bernard Braun s'effondre quand elle comprend qu'elle s'est trompée de train. Elle doit se rendre à Reims. Bernard va alors trouver les contrôleurs pour leur expliquer la situation. Mais il ne se fait guère de film.

Un second train s'arrête pour la récupérer

Pourtant, le TGV fait une escale exceptionnelle à la gare de Champagne-Ardenne, à une dizaine de kilomètres de Reims. Autre petit miracle, un second TGV à destination de Reims viendra la récupérer en gare de Champagne-Ardenne. Tous les passagers applaudissent dans la rame. "J'étais scié" confie Bernard Braun, qui conclut par : "Quand on parle de la SNCF, ce n'est généralement pas en termes très élogieux. Là, les contrôleurs et le régulateur sont parvenus à faire arrêter deux TGV pour une petite dame en détresse. C'est super".

Pas de perturbations sur la ligne

Un porte-parole de la SNCF insiste sur le fait que cet événement n'a engendré aucune perturbation. "C'est totalement exceptionnel. Ces deux trains étaient les derniers de la journée. Il a donc été possible de les arrêter quelques instants sans engendrer de perturbations. A l'arrivée, les retards étaient minimes".

Dans l'actu aussi : Syrie : coupure d'Internet pendant un jour, Bachar Al-Assad dans le collimateur ? / Jay-Z : voyageur dans le temps ? Il apparaît sur une photo datant de 1939 / Coronavirus : un cas avéré et trois autres suspects en France / Attentats de Boston : Tamerlan Tsarnaev enterré dans un lieu secret