Nos amies les bêtes s'incrustent de plus en plus dans nos assiettes. Après le coup de la grenouille dans une salade, place à... la souris morte dans une conserve d'haricots verts. Au moment d'ouvrir sa boîte en fer pour préparer le dîner de sa petite famille, un Parisien de 36 ans a eu la "surprise" de se retrouver nez

Nos amies les bêtes s'incrustent de plus en plus dans nos assiettes. Après le coup de la grenouille dans une salade, place à... la souris morte dans une conserve d'haricots verts. Au moment d'ouvrir sa boîte en fer pour préparer le dîner de sa petite famille, un Parisien de 36 ans a eu la "surprise" de se retrouver nez à nez avec un rongeur, rapporte Le Parisien. Bon appétit, bien sûr !

Une souris aux haricots verts
Pas sûr qu'Antoine, père de famille de 36 ans habitant du XIVe arrondissement de Paris, remange un jour des haricots verts en boîte. Car vendredi dernier, il a eu le malheur de découvrir une souris morte dans ses légumes.

Dégoûté (normal), le Parisien, qui avait acheté sa conserve dans un supermaché du coin, ne cache pas s'être retrouvé en état de choc. "Franchement, j'aurais encore préféré y trouver du cheval : ça, au moins, c'est bon et ça se mange", a-t-il ainsi déclaré au journal Le Parisien. Pas faux.

La série infernale
En tout cas, cette petite histoire ne devrait pas franchement rassurer tous ceux qui s'inquiètent du contenu de leur assiette. Il faut dire qu'entre le scandale de la viande de cheval, les tartes au caca ou encore les boulettes chevalines, il y a de quoi avoir envie d'arrêter de manger. Ou bien de se mettre à faire pousser des légumes et élever des vaches dans son salon. Pas très pratique certes, mais au moins, pas stress.

News
essentielles
sur le
même thème