Après Findus, Nestlé ou encore Lidl, le marchand de meubles Ikea, également restaurateur à ses heures perdues, est également touché par le scandale de la viande de cheval. L'enseigne a annoncé qu'elle retirait de la vente dans quinze pays européens des boulettes de viande surgelées, soit disant 100% boeuf.

Après Findus, Nestlé ou encore Lidl, le marchand de meubles Ikea, également restaurateur à ses heures perdues, est également touché par le scandale de la viande de cheval. L'enseigne a annoncé qu'elle retirait de la vente dans quinze pays européens des boulettes de viande surgelées, soi disant 100% boeuf.

Les restaurants d'Ikea touchés
Le scandale de la viande de cheval est tel qu'il semble toucher tous les pays européens et nombre de grandes enseignes agro-alimentaires. La marque Findus a la première décidé de retirer de la vente certains de ses produits surgelées étiquetés pur-boeuf mais contenant des traces de viande chevaline. Nestlé et Lidl ont suivi également cette voie. Voilà que le scandale touche désormais les restaurants du géant du meuble Ikea. Tout comme Waitrose, des boulettes de viande soit disant 100% boeuf sont au centre de toutes les préoccupations. Vendues par parquet de un kilo, le fabricant suédois a annoncé lundi qu'il les retirait de la vente dans 15 pays européens. Selon un test réalisé en République Tchèque, elles contiendraient des traces de cheval.

15 pays concernés
"Nous prenons cette affaire très sérieusement et retirons de la vente les paquets d'un kilo de boulettes de viande surgelées en Slovaquie, République tchèque, Hongrie, France, Grande-Bretagne, Portugal, Italie, Pays-Bas, Belgique, Espagne, Chypre, Grèce et Irlande" ainsi que le Danemark et la Suède a précisé le porte parole du groupe. Si ses propres contrôles n'ont révélé aucune trace de cheval dans ses plats, Ikea annonce qu'il continuera ses recherches.

Du cheval dans des cannellonis en Espagne
De la viande de cheval a également été retrouvé dans des cannellonis soit disant pur-boeuf en Espagne. Si toutes les carcasses de cheval contenant du phénylbutazone (un produit pharmaceutique toxique pour l'homme a trop grande dose) ont été identifiées, les produits surgelés contenant des traces de viande chevaline sont encore déterminer. En attendant, selon une étude Nielsen, les ventes de plats surgelés à base de boeuf ont tendance à reculer.