Alors que le "horsegate" secoue la Grande-Bretagne depuis plusieurs semaines, le "porkgate" pourrait bien lui succéder. Ce mardi, la chaîne de supermarchés britanniques Waitrose a annoncé avoir trouvé des "traces de porc" dans ses boulettes de boeuf.

Alors que le "horsegate" secoue la Grande-Bretagne depuis plusieurs semaines et que la France se retrouve touchée via ses lasagnes et compagnie, le "porkgate" pourrait bien lui succéder. Ce mardi, la chaîne de supermarchés britanniques Waitrose a annoncé avoir trouvé des "traces de porc" dans ses boulettes de boeuf.

Du porc dans des boulettes pur-boeuf
Des "traces de cheval" ont été trouvées dans plusieurs produits surgelés au Royaume-Uni puis en France. Plusieurs marques ont ainsi été confrontées à ce scandale, comme Findus. Ce mardi, l'enseigne britannique Waitrose qui redoutait de trouver du cheval dans ses boulettes de boeuf a finalement détecté des traces de porc, à la surprise générale. Seuls quelques lots de boulettes surgelés retirés de la vente seraient concernées.

Fraude à la viande de cheval... et de porc
La FSA, l'agence de sécurité sanitaire britannique a mené des perquisitions dans un abattoir anglais et une usine du Pays de Galles, soupçonnés d'avoir fournis de la viande de cheval et non de boeuf. Il pourrait donc s'agir de fraudes à la viande de cheval, étiquetée 100% boeuf.

Pas de risque sanitaire
Il n'y a aucun risque sanitaire à ingurgiter ces boulettes de viande mais un véritable problème de traçabilité des produits et de confiance dans la composition indiquée sur les emballages. Dans ce cas-là, c'est le consommateur qui se retrouve dupé...

Dans l'actu aussi : Megabox : le lancement pour bientôt, Kim Dotcom tease son service musical / Mariage pour tous : le projet de loi voté, 329 voix contre 229