Tunisie : manifestations de colère après l'assassinat de Mohamed Brahmi
Tunisie : manifestations de colère après l'assassinat de Mohamed Brahmi
Mohamed Brahmi, leader du parti d'opposition Mouvement populaire, a été tué par balles jeudi devant son domicile de Tunis. En réaction, un appel à la grève générale a été lancé pour ce vendredi en Tunisie. Des manifestations de colère ont secoué le pays jeudi soir. Les bureaux du parti islamiste Ennhada, au pouvoir en Tunisie, ont été incendiés. Résultat : de nombreux vols Paris-Tunis ont été annulés.

Six mois après l'assassinat de Chokri Belaïd, un autre leader de l'opposition a été tué jeudi en Tunisie. Il s'agit de Mohamed Brahmi, chef du Mouvement Populaire, exécuté par balles devant sa maison de Tunis.

Appel à la grève générale

Après l'assassinat de Mohamed Brahmi, leader d'un parti d'opposition, le principal syndicat tunisien a appelé à la grève générale vendredi dans tout le pays. Largement suivie, elle entend lutter "contre le terrorisme, la violence et les meurtres" après ce "crime odieux". Le meurtre de Brahmi a profondément choqué les Tunisiens en cette journée chômée du 56e anniversaire de la République, tout juste six mois après l'assassinat de Chokri Belaïd, figure emblématique de l'opposition.

Les bureaux d'Ennhada incendiés

Cette journée de grève promet d'être émaillée de manifestations anti-Ennhada, parti islamiste au pouvoir en Tunisie. Elles ont d'ailleurs déjà commencé. Jeudi soir, les bureaux d'Ennhada ont été incendiés dans le centre du pays à Sidi Bouzid, ville emblématique de la "révolution de Jasmin" (hiver 2010-2011). Plusieurs dizaines de manifestants réclamaient la chute du régime en scandant : "A Bas le parti des frères, à bas les tortionnaires du peuple".

Les vols Paris-Tunis annulés

Pour suivre l'appel à la grève, de nombreux vols en provenance et à destination de la Tunisie ont été annulés à Roissy et à Orly. A l'aéroport d'Orly, desservi par les compagnies Tunisair et Transavia, seul un départ à destination de Tunis a été maintenu. En tout, ce sont "quatredépart sur cinq" qui ont été annulés à destination de Tunis, Djerba, mais aussi Monastir. Ce matin à Roissy, tous les vols Air France ont également été annulés.

Dans l'actu aussi : Monopoly : la case prison supprimée, à vous les 20.000 francs ! / Brétigny-sur-Orge : le procureur confirme les jets de pierre et vols sur victimes / Espagne - le conducteur du train en garde-à-vue : "J'ai merdé, je veux mourir"

News
essentielles
sur le
même thème