Suis-nous sur Snapchat

Purebreakoff

The End of the F***ing World : pas de saison 3 pour la série, la showrunneuse explique pourquoi
The End of the F***ing World : pas de saison 3 pour la série, la showrunneuse explique pourquoi
Après une saison 2 réussie et appréciée par les fans, The End of the F***ing World aura-t-elle le droit à une saison 3 ? Malheureusement non si l'on en croit la showrunneuse Charlie Covell. Dans une récente interview, elle a expliqué pourquoi la série, diffusée sur Netflix, n'aura pas de suite. Pas trop déçus ?

Il aura fallu patienter deux ans avant de découvrir la saison 2 de The End of the F***ing World, mais honnêtement, l'attente valait le coup. Les fans seront d'ailleurs d'accord avec nous pour dire que cette suite est loin d'être ratée. Bon après, certains ne l'ont peut-être pas appréciée, mais la majorité n'a pas été déçue. Et puis, il faut dire que Netflix a très bien réussi la promotion en semant le doute sur la potentielle mort de James (Alex Lawther). Si vous n'avez pas encore vu la saison 2, ne lisez pas la suite de l'article.

Pas de saison 3 pour The End of the F***ing World

Même si le retour de l'ado psychopathe était évident, ce fut quand même une belle surprise de voir qu'il a survécu à sa blessure. Il a ainsi pu retrouver Alyssa et l'aider à échapper à Bonnie, le nouveau personnage de la suite de The End of the F***ing World. Après plusieurs mésaventures, James et sa complice ont eu le droit à un happy ending... qui laisse peu d'espoir pour une saison 3 : le dernier épisode n'offre d'ailleurs pas de fin ouverte comme celui de la saison 1. Et effectivement, la série britannique n'ira pas plu loin.

C'est la showrunneuse Charlie Covell qui a annoncé la mauvaise nouvelle en interview avec RadioTimes : "Je pense que ce sera tout pour moi. Ouais, c'est fait. Je pense qu'essayer d'en savoir plus serait une erreur, j'aime l'endroit où nous l'avons laissée (...) Si je n'avais pas pu faire de deuxième saison, j'aurais vraiment été dégoûtée. J'aime là où j'ai laissé la série, ça me semble rendre justice à l'histoire. Et, évidemment, on ne peut écrire ce que les gens attendent. Je pense qu'on doit écrire pour les personnages et pour l'histoire." Pas trop tristes ?

News
essentielles
sur le
même thème