CINÉ SÉRIE
SOS Fantômes fête ses 30 ans : 5 choses que vous ne savez pas sur le film
Publié le 8 juin 2014 à 11:28
Par Vincent de Lavaissiere
Il y a 30 ans sortait dans les salles de cinéma américaines l'un des films les plus cultes des années 80 : S.O.S Fantômes. Trois décennies plus tard, les chasseurs d'ectoplasmes sont devenus de véritables icônes de la pop culture dont les premières aventures sortiront en Blu Ray à l'automne 2014. Et bonne nouvelle, un troisième film, confié au réalisateur de Zombieland, est aussi en préparation. En attendant, PureBreak célèbre l'anniversaire de la franchise en s'attardant sur 5 anecdotes du premier épisode de la saga que vous ne connaissiez peut-être pas.
SOS Fantômes fête son 30ème anniversaire en 2014 SOS Fantômes fête son 30ème anniversaire en 2014© Sony Pictures Television
La suite après la publicité

1. Bill Murray aurait dû être absent du film

Le succès de S.O.S Fantômes s'explique majoritairement par ses acteurs d'exception. Mais on ne peut nier que l'interprétation délirante de Bill (Fucking) Murray se trouve au dessus du lot. Pourtant à l'origine, le personnage du Professeur Venkman devait être joué par une autre icône d'Hollywood : John Belushi (ci dessous en compagnie de Dan Aykroyd dans le film Blues Brothers). Malheureusement, son décès, quelques mois avant le début des tournages, a poussé la production à choisir la star de Lost in Translation. Pour la petite histoire, Slimer, le fantôme glouton et verdâtre, aurait été créé en hommage à Belushi.

John Belushi et Dan Aykroyd © DR

2. Des magiciens-chasseurs de fantômes

La toute première version du scénario de SOS Fantômes - qui s'appelait alors Ghost Smashers en anglais - n'avait rien à voir ou presque avec le film finalement projeté sur nos écrans. Les personnages de Peter, Ray et Egon portaient des tenues du SWAT. Plus étonnant encore, leurs armes de prédilection n'étaient pas des packs à protons - terme officiel qui n'a été utilisé qu'à partir du second long-métrage - mais des baguettes magiques. Ils devaient alors agiter leurs outils vers les fantômes pour les attraper.

© Youtube

3. Un succès au cinéma... et dans les charts

Quelques semaines après sa sortie en 1984, SOS Fantômes est devenu la comédie la plus rentable d'Hollywood au cinéma. Il a fallu attendre la sortie de Maman, j'ai raté l'avion en 1990 pour que ce titre lui soit subtilisé. A noter également que le long-métrage n'a pas seulement battu des records au box office. L' hymne Ghostbusters de Ray Parker Jr. a occupé la première place des charts durant trois semaines, et ce malgré les attaques de Huey Lewis qui accusait la chanson d'être un plagiat de I Want a New Drug.

© Youtube

4. Le Bibendum "Chamallow" coûte les yeux de la tête

Qui ne se souvient pas du Bibendum "Chamallow", cette immense créature invoquée (par erreur) par Ray. Et bien sachez que chaque costume du "monstre" - car il y en a eu plusieurs - a coûté près de 20.000 dollars à fabriquer, soit un plus de 14.500 euros. Rien que ça ! Et pour montrer à quel point sa taille était imposante, il devait au départ sortir de l'Atlantique au niveau de la Statue de la Liberté. Quant à la matière visqueuse laissée derrière lui après sa vaporisation subatomique, il s'agissait de... mousse à raser.

© Youtube

5. Les origines de l'emblématique logo

SOS Fantômes, c'est aussi l'histoire du logo le plus emblématique du 7ème art : celui montrant ce célèbre fantôme amical barré d'un signe d'interdiction. Cette image n'a pas été créée par un artiste à proprement parler mais par Michael C. Gross, l'un des producteurs du long-métrage. Avant d'intégrer le monde du cinéma, cette personne de l'ombre - qui a également produit Beethoven et SOS Fantômes 2 - a été consultant artistique pour Les Muppets, John Lennon et les Rolling Stones.

Le logo de SOS Fantômes © DR
Mots clés
Cinéma Dossier
Tendances
Voir tous les people
Sur le même thème
Les 30 secondes les plus difficiles à réaliser de l'histoire du cinéma : 5 millions de dollars, 1 an de temps et 135 caméras... Tout ça pour tourner un seul mot ! play_circle
CINÉ SÉRIE
Les 30 secondes les plus difficiles à réaliser de l'histoire du cinéma : 5 millions de dollars, 1 an de temps et 135 caméras... Tout ça pour tourner un seul mot !
27 février 2024
5 millions de personnes ont été hantées par une question après avoir vu ce film, la réponse sera dévoilée... dans 10 ans play_circle
CINÉ SÉRIE
5 millions de personnes ont été hantées par une question après avoir vu ce film, la réponse sera dévoilée... dans 10 ans
19 mars 2024
Les articles similaires
"Le cinéma a été inventé pour lui" : Clint Eastwood fait l'éloge du seul acteur dont il a toujours été fan play_circle
CINÉ SÉRIE
"Le cinéma a été inventé pour lui" : Clint Eastwood fait l'éloge du seul acteur dont il a toujours été fan
10 juin 2024
Ce film de science-fiction, qui a nécessité 40 ans de travail et un budget record, sort enfin avec Adam Driver dans le rôle principal play_circle
CINÉ SÉRIE
Ce film de science-fiction, qui a nécessité 40 ans de travail et un budget record, sort enfin avec Adam Driver dans le rôle principal
23 janvier 2024
Dernières actualités
Ce film de science-fiction montre l'une des morts les plus tristes de l'histoire du cinéma : un thriller post-apocalyptique stupéfiant qui a dévasté les spectateurs play_circle
CINÉ SÉRIE
Ce film de science-fiction montre l'une des morts les plus tristes de l'histoire du cinéma : un thriller post-apocalyptique stupéfiant qui a dévasté les spectateurs
16 juillet 2024
"La vulgarité incarnée" : Jade Hallyday poste des photos au Cap d'Agde et choque les internautes, "C'est indécent !" play_circle
BUZZ
"La vulgarité incarnée" : Jade Hallyday poste des photos au Cap d'Agde et choque les internautes, "C'est indécent !"
15 juillet 2024
Dernières news