Shazam : une suite avec Dwayne Johnson en Black Adam ? "Peut-être qu'ils se rencontreront" (Interview)
Shazam : une suite avec Dwayne Johnson en Black Adam ? "Peut-être qu'ils se rencontreront" (Interview)
A l'occasion de la sortie au cinéma de Shazam le 3 avril prochain, Purebreak est parti à la rencontre de David F. Sandberg (réalisateur) et Peter Safran (producteur) pour leur parler des coulisses du film, de sa spécificité et... de Dwayne Johnson en Black Adam dans une suite.
On nous on vraiment donné carte blanche pour Shazam

Ce qui est génial avec Shazam, c'est que ce n'est pas vraiment un film de super-héros avec de l'humour, mais plutôt une comédie à propos d'un super-héros. C'est rafraîchissant comme approche. C'était votre objectif ?

David F. Sandberg : Oui. On a réellement les deux genres. C'est un personnage unique, on n'avait encore jamais vraiment vu au cinéma un enfant qui se transforme en super-héros. Et c'est une situation qui amène forcément de nombreux moments de comédie, on voit ce qu'un gamin fait quand il devient un héros. Evidemment qu'il va tester tous ses pouvoirs et, parfois, de façons irresponsables, puis filmer tout ça et mettre les vidéos en ligne sur YouTube.

Peter Safran : Et c'est cette possibilité d'utiliser autant ce ton qui nous a vraiment attirés vers ce film. On savait qu'il se démarquerait dans ce monde de super-héros comme quelque chose d'unique.

C'est le premier film avec Shazam au cinéma. Du coup, avez-vous été libres de faire tout ce que vous souhaitiez avec ?

P.S : Totalement. Ils nous ont vraiment donné carte blanche pour raconter la meilleure histoire possible avec Shazam. En débutant la production, on savait tous vers quel ton aller, et tout le monde a adopté cette envie et personne n'a tenté de nous faire pression pour le connecter à l'univers global. On ne nous a mis aucune pression pour donner un autre ton à ce film. Et on l'adore car c'est vraiment une comédie d'action très fun avec beaucoup de nos envies dedans.

Et est-ce qu'il a été difficile de trouver ce juste milieu entre l'humour et l'action ?

D.F.S : Non. Pour moi, c'était une chance de réaliser ce genre de films que j'ai vus et adorés en grandissant et qui avaient déjà un peu de tout à l'intérieur, comme Ghostbusters, Les Goonies, les Gremlins. Ils avaient à la fois de l'humour et du drama, et même parfois un peu d'horreur.

Les spectateurs lassés des films de super-héros ? Je ne pense pas

En parlant d'horreur, vous avez réalisé deux films du genre avant Shazam. Qu'avez-vous apporté de ces expériences horrifiques sur ce film ?

D.F.S : Je pense que c'est ce sentiment de réel danger pour les personnages. De mettre en place des méchants qui sont vraiment méchants et dangereux. De cette manière, quand ils menacent les héros on y croit vraiment.

Même si Shazam se démarque des autres films du genre, ça reste un "énième" film de super-héros. Craignez-vous que le public puisse un jour en être fatigué ?

D.F.S : Je ne pense pas. En tout cas ça n'y ressemble pas pour l'instant. Et je ne pense pas qu'il le sera avant un moment parce qu'il y a tellement de super-héros différents, avec tellement d'histoires différentes à raconter. Et vous pouvez aborder tous les genres possibles avec un film de super-héros. Que ce soit un film plus horrifique, ou comique ou alors plus fantastique.

P.S : Du moment que les gens continuent de faire de bons films de super-héros, je ne pense pas que les spectateurs se lasseront.

Zachary Levi est exceptionnel dans le rôle de Shazam qui semble fait pour lui. Mais avant ce film et malgré la série Chuck, il n'était pas l'acteur le plus "bankable" d'Hollywood. Qu'est-ce qui vous a convaincu de lui faire confiance pour ce projet ?

D.F.S : L'important était de vraiment trouver la bonne personne pour ce rôle et on énormément cherché. On a fait passer des auditions à des centaines de personnes avant de rencontrer Zach qui nous a immédiatement fait sentir qu'il était Shazam. En réalité, il est déjà ce grand enfant, il a le même enthousiasme, la même excitation qu'un enfant. C'est communicatif.

Peut-être qu'en chemin Shazam et Black Adam se rencontreront

La fin et la scène post-générique ouvre la porte à une suite. C'est déjà quelque chose de prévu ?

D.F.S : Non, pour le moment on est pleinement concentrés sur ce film, sur l'envie de faire la meilleure introduction de Shazam possible. On ne pense pas à ce qui pourrait venir après, c'est une question pour plus tard.

Dwayne Johnson parle tout le temps de Black Adam, un autre personnage culte de l'univers de Shazam. Du coup, en cas de suite, peut-on s'attendre à le voir apparaître ?

P.S : Je pense que l'idée générale actuelle penche plutôt sur un film solo Black Adam, comme c'est le cas pour Shazam aujourd'hui. Peut-être qu'en chemin ils se rencontreront, mais pour le moment il n'y a rien de prévu à ce sujet.

Interview réalisée par Quentin Piton. Contenu exclusif. Ne pas mentionner sans citer Purebreak.

David F. Sandberg (réalisateur) et Peter Safran (producteur)
David F. Sandberg (réalisateur) et Peter Safran (producteur)
News
essentielles
sur le
même thème