Selena Gomez balance : "Facebook sera responsable de milliers de morts" à cause des fake news sur le vaccin contre le coronavirus
Selena Gomez balance : "Facebook sera responsable de milliers de morts" à cause des fake news sur le vaccin contre le coronavirus
Beaucoup de fake news sur le vaccin contre le coronavirus, relayées par des complotistes anti-vaccins, sont postées sur les réseaux sociaux. Selena Gomez a accusé en particulier Facebook, qui comme les autres applis, laisse circuler de la désinformation sur le vaccin contre la Covid-19. La star de la chanson a donc accusé la société de Mark Zuckerberg d'être responsable "de milliers de morts" si ces fausses infos n'étaient pas supprimées.

Selena Gomez accuse Facebook de laisser des fake news sur le coronavirus circuler

Depuis le début de la pandémie de coronavirus, il y a beaucoup de fake news sur les réseaux. Et Selena Gomez en veut en particulier à Facebook de laisser des posts et des commentaires qui relayent des fausses informations sur la Covid-19 et sur le vaccin contre le coronavirus. Sur son compte Twitter, la chanteuse qui serait de nouveau en couple a lâché : "La direction de Facebook sera responsable de milliers de morts si elle ne prend pas des mesures concrètes maintenant". "La désinformation scientifique a déjà et va continuer à coûter des vies" a-t-elle précisé, "Facebook a dit ne pas autoriser la propagation des mensonges au sujet du Covid et des vaccins sur ses plateformes. Alors comment se fait-il que ce soit toujours le cas ?".

Et Selena Gomez, qui avait retrouvé David Henrie (mais pas pour Les Sorciers de Waverly Place), n'est pas la seule à pointer du doigt Facebook. L'ONG First Draft a publié un rapport en novembre 2020 expliquant que 84% des interactions des contenus complotistes anti-vaccins se passeraient sur Facebook et sur Instagram (qui appartient à Facebook).

Facebook et Twitter ont promis des mesures contre la désinformation

Dans son tweet, Selena Gomez a aussi partagé une interview d'Imran Ahmed, fondateur et PDG du Center for Countering Digital Hate (une ONG qui lutte contre la désinformation sur internet) sur la BBC. Il y explique : "Nous avons pris un millier de fausses informations et nous avons demandé à nos bénévoles de les signaler. Eh bien moins de 5% ont été retirées". "La vérité c'est que nous avons été totalement arnaqués par les réseaux sociaux quand ils nous ont dit faire leur maximum. Alors qu'en réalité ils ne font absolument rien" a-t-il précisé.

Pour rappel, au début du mois de décembre 2020, Mark Zuckerberg avait assuré que Facebook ferait attention aux fake news liées au coronavirus et au vaccin. Twitter aussi a récemment annoncé que les tweets avec des fausses infos sur le vaccin seront supprimés à partir de 2021. Mais pour leurs nouvelles mesures pour lutter contre les fake news prennent apparemment du temps avant d'être mises en place.

Selena Gomez
Selena Gomez interpelle Emmanuel Macron sur les vaccins : il lui répond
Selena Gomez prête à arrêter la musique définitivement ? "Je veux me donner une dernière chance"
Selena Gomez furieuse : "Facebook sera responsable de milliers de morts" à cause des fake news
Selena Gomez de nouveau en couple ? La star multiplie les dates avec une star de NBA
voir toutes les news de Selena Gomez Découvrir plus d'articles