Une vidéo d'un autobus de la ville de Reading battant un record de vitesse pour un véhicule lourd propulsé au biogaz.
Le développement durable sera incontestablement LE chantier du 21e siècle et tout reste à faire dans ce domaine. Y compris expérimenter des technologies qui peuvent paraître peu ragoûtantes mais qui pourraient changer notre quotidien et permettre de réaliser d'importantes économies d'énergie. Parmi elles, l'utilisation des déjections animales pour fabriquer du carburant.

Quand les usagers fournissent le carburant de leur bus quotidien...

Au Royaume-Uni, plusieurs bio-bus fonctionnant à l'aide de carburant issu des déchets et des déjections humaines ou animales sont entrés en service il y a quelques mois. Les déchets produisent, en fermentant, du méthane, ni plus ni moins que même le gaz que vous utilisez à la maison mais qui est tiré des réserves naturelles enfermées sous terre (et qui lui n'est pas renouvelable). Le premier autobus régulier du genre a été lancé en mars 2015 à Bristol. Il peut faire 300 kilomètres avec un seul plein, qui nécessite les déjections annuelles de cinq habitants de la ville pour être produit.

La vidéo ci-dessus montre un bus de la petite ville de Reading, qui s'est aussi laissée convaincre d'acquérir un bio-bus roulant au méthane produit localement, cette fois-ci avec la bouse des vaches du coin. Le but ? Montrer que ces véhicules sont aussi performants que leurs équivalents à essence. Un pari réussi puisque le bus est parvenu à rouler à près de 125 km/h sur le circuit d'essai. Un record du monde.

Economique et bon pour l'environnement

En plus d'utiliser une énergie verte, le bus au bio-gaz est aussi beaucoup moins polluant que ses homologues utilisant des énergies fossiles : 80% d'oxyde d'azote, 20 à 30% de dioxyde de carbone et pratiquement pas de particules fines d'après un dossier du quotidien The Guardian. L'avenir des transports est donc peut-être au fond de vos toilettes !

Découvrez d'autres histoires insolites dans notre revue de web : Choquant : il fait 191 opérations de chirurgie esthétique pour ressembler à Ken / Gravement brûlée au visage, cette fille se bat et devient la plus jolie des coachs / Choquant : gravement anorexique, elle ne pèse plus que 18 kilos... pour 1m70

News
essentielles
sur le
même thème