4 photos
Voir le diapo
L'an dernier, le journaliste Mehdi Meklat se retrouvait au coeur d'un scandale, de nombreux tweets racistes, antisémites, homophobes et sexistes ayant été déterrés d'un compte Twitter secondaire de l'homme. Après son absence médiatique, il revient avec un livre pour s'expliquer sur ses messages haineux, un ouvrage dont il a fait la promotion dans Quotidien. Un passage télé qui a choqué les internautes.

Une invitation polémique

Ancien journaliste du Bondy Blog et ex-chroniqueur de France Inter, Mehdi Meklat, dont la carrière semblait bien décoller, a pris un tout autre tournant à partir du 18 février 2017. Ce jour-là, des internautes dévoilent de nombreux tweets écrits par l'homme de médias, qui sont ouvertement racistes, antisémites, homophobes et misogynes. Après s'être absenté suite à ce scandale, il est de retour sur le devant de la scène médiatique avec un livre baptisé Autopsie, qui revient sur la polémique. Il était invité sur le plateau de Quotidien ce mardi 20 novembre 2018 sur TMC. Et les internautes ont été choqués de son invitation et de sa défense.

Selon la quasi unanimité des twittos, Yann Barthès n'aurait jamais dû recevoir Mehdi Meklat dans son émission, même en restant neutre et en lisant les horreurs qu'il a écrit à voix haute. Quant à ses explications, ils n'y ont pas vu des excuses mais une victimisation, celui-ci se disant lynché sur les réseaux sociaux. En colère contre Quotidien pour lui avoir donné la parole mais aussi dégoûtés par le discours de l'invité qui n'assumerait rien, les internautes ont été nombreux à s'insurger dans plusieurs messages.

"5 à 10 tweets parmi 53.000"

Mehdi Meklat s'en est pris aux "deux utilisatrices de Twitter anonymes" qui ont "fouillé" et fait "des recherches par mots clefs sur Twitter dans [ses] tweets". Elles auraient cherché les termes "juifs, pd, femmes et blancs", mais "ce qu'elles ne font pas c'est de chercher des occurrences autres" comme "arabes, musulmans, pakistanais..." s'est-il plaint dans Quotidien, visiblement agacé qu'elles aient publié "5 à 10 tweets parmi 53.000".

"Je pense que quand on s'appelle Mehdi aujourd'hui en France, il n'est pas facile de s'excuser parce qu'il y a forcément une suspicion" a-t-il aussi déclaré, ajoutant : "Quand on voit quelqu'un comme Lorànt Deutsch qui a écrit des obscénités sur Twitter sous un pseudo caché, sa carrière n'est pas mise en danger". Une défense qui n'a pas convaincu les twittos.

Quotidien
Quotidien : un chroniqueur quitte l'émission pour "raisons personnelles"
Quotidien : Yann Barthès annonce le départ d'un chroniqueur
Quotidien : Nora Hamzawi de retour ? L'appel du pied de Yann Barthès
Martin Weill de retour dans Quotidien à la rentrée ? Le reporter répond
voir toutes les news de Quotidien Découvrir plus d'articles
Les stars
du moment
News
essentielles
sur le
même thème