François Hollande interdit le téléphone portable en Conseil des ministre à Arnaud Montebourg, Ségolène Royal et les autres
François Hollande interdit le téléphone portable en Conseil des ministre à Arnaud Montebourg, Ségolène Royal et les autres
Nouveau gouvernement et nouvelles règles. Désormais, les téléphones portables des ministres seront confisqués avant le début du conseil hebdomadaire. Stéphane Le Foll a confirmé ce matin cette décision prise par François Hollande. Histoire d'éviter les longues parties de Candy Crush en plein travail ?

François Hollande ne veut "plus de portables au Conseil des ministres"

Si les étudiants doivent laisser leur portable à l'entrée avant un examen, les ministres du nouveau gouvernement de François Hollande seront désormais logés à la même enseigne. Arnaud Montebourg, Ségolène Royal et les autres devront se délester de leur smartphone avant d'entrer dans la salle du Conseil des ministres tous les mercredis. L'information avancée par BFMTV a été confirmée ce matin en conférence de presse par Stéphane Le Foll, porte-parole du gouvernement : "Pour être concentré sur ce que nous avons à faire, le président de la République a décidé qu'il n'y aurait plus de portables au Conseil des ministres. Chacun, maintenant, aura à discuter et à écouter ce qui se dit et n'aura plus à pianoter sur ce magnifique outil".

Candy Crush dans le viseur ?

Une décision "prise par le président de la République déjà la semaine dernière" qui fait forcément penser à un récent papier du magazine Enjeux. Au mois de mars dernier, le magazine racontait qu'Arnaud Montebourg, actuel ministre de l'économie, du redressement productif et du numérique, faisait partie des quelque 500 millions d'accros à... Candy Crush. Dans la même veine que les Flappy Bird et autres 2048, ce mini-jeu addictif et anti-productivité aurait réussi à contaminer le ministre. "Le ministre du Redressement productif stupéfie ses collègues par l'intensité et la vigueur de son engagement à aligner les petits bonbons lors des réunions interministérielles", écrit le magazine, comme le rapporte Le Figaro. Coïncidence avec la nouvelle interdiction des smartphones ?