Pôle emploi a versé 812 millions d'euros par erreur à des chômeurs
Pôle emploi a versé 812 millions d'euros par erreur à des chômeurs
Ce sont les demandeurs d'emploi qui ont du être contents. Pôle emploi a versé près de 812 millions d'euros par erreur à des chômeurs. La faute à de mauvaises estimations de la part des agents ou à des périodes travaillées non déclarées ou déclarées trop tard par les demandeurs.

Alors que le chômage ne cesse d'augmenter jusqu'à atteindre un triste record, Pôle emploi se plante dans ses estimations. Résultat : l'agence a versé trop d'indemnités aux demandeurs d'emploi. Accumulées, ces petits couacs ont atteint en 2012, 812 millions d'euros.

524 millions d'euros récupérés

Près de 812 millions d'euros ont été versés par erreur à des demandeurs d'emploi en 2012, a indiqué un rapport du médiateur de Pôle emploi Jean-Louis Walter. 524 millions d'euros ont déjà été récupérés auprès des chômeurs, soit 65% de la somme versée en trop. La faute à des périodes de travail non déclarées ou déclarées trop tard par les chômeurs ou encore à une mauvaise estimation des droits par les agents de Pôle emploi.

Un système trop complexe

Jean-Louis Walter accuse un système bien trop complexe et prône une simplification des règles de l'assurance chômage. Il réclame une refonte des règles de calcul de l'indemisation, notamment dans le cas du cumul autorisé de l'allocation chômage et d'une activité réduite.

C'est donc loin d'être la seule faute aux fraudeurs. Jean-Louis Walter suggère une adaptation du système informatique ainsi qu'un renforcement de la formation des agents Pôle emploi.

Dans l'actu aussi : DSK : sur CNN, il revient enfin sur sa "terrible" arrestation à New York / Egypte : Hazem el-Beblaoui nommé Premier Ministre / H&M : la collection capsule Isabel Marant se dévoile

News
essentielles
sur le
même thème