Paul Séré en spectacle dans Auto-Reverse
2 photos
Voir le diapo
Paul Séré ?? Oui, Paul Séré. Son nom et sa tête ne sont pas encore aussi connus que certains grands noms de la scène, et pourtant. Ce comique lancé par Jamel Debbouze devrait vite devenir une star du rire. Il en a en tout cas le talent. La preuve en interview !
Paul Séré ?? Oui, Paul Séré. Son nom et sa tête ne sont pas encore aussi connus que certains grands noms de la scène, et pourtant. Ce comique lancé par Jamel Debbouze devrait vite devenir une star du rire. Il en a en tout cas le talent. La preuve en interview !

Depuis le début de l'année, Paul Séré squatte le Théâtre du Gymnase. Et comme il cartonne, le public en redemande. Du coup, il y prolonge ses vannes et son spectacle Auto-Reverse tous les jeudis, vendredis et samedis à 20h, du 16 février au 14 avril. Mais plutôt que de vous prendre la tête avec une présentation, place à l'artiste !

Purefans News : Hello Paul. Bon, comme tu n'as pas de fiche Wikipedia, on a galéré. Du coup, tu peux commencer par te présenter à nos lecteurs ?

Paul Séré : Quoi tu n'as pas trouvé de Wikipedia à mon nom ? Alors je vais faire mon Wikipedia. Je suis né en 1895 dans les hautes terres d'Ecosse. Je suis un Highlander ! J'ai eu plusieurs vies, et d'après ma dernière carte d'identité je suis né il y a 30 ans dans la banlieue Ouest de Paris. Monter sur scène j'ai toujours fait ça. Déjà gamin avec mon père musicien je lui apportais son accordeur sur scène juste pour sentir la chaleur des projos. J'ai eu une formation classique dans un théâtre de quartier à Colombes, où j'ai appris à mettre des collant pour déclamer des vers. Quand j'ai voulu passer pro, mes cuisses avaient grossi et les bas c'était plus possible...Mais c'était marrant. Alors il y a 5 ans j'ai commencé mes premiers sketches. Et à mes heures perdues je suis toujours un Highlander et je combats des mecs dans des parkings souterrains pour obtenir le "Quickening".

PF News : C'est en partie grâce à Jamel Debbouze que tu perces. Comment tu t'es fait repérer par lui ? Qu'est-ce qu'il t'a apporté ?

Paul Séré : En 2007, je faisais plein de scènes ouvertes et j'ai demandé à un pote de me filmer. J'avais 6 minutes 35 de sketches sur un DVD. On m'a dit que Kader Aoun recherchait des nouvelles têtes pour la saison 2 du Jamel Comedy Club. Il mettait en scène Patson. J'ai attendu que Kader arrive. Il est pas venu. Par contre il y avait le beau frère de Jamel qui m'a vu attendre. Il m'a conseillé de repasser 2 jours après, à 16h. Là, j'ai croisé Kader, je lui ai filé mon DVD. Le soir même, il m'a appelé, pour me proposer de faire l'émission. Il m'a présenté Jamel. Et c'était très cool tout ça. Pas formel. Juste des jeunes qui essaient de faire rire avec un micro dans la main. L'année d'après, pour la saison 3, c'est Jamel qui m'a relancé. Il m'a encouragé, poussé et c'était vraiment cool. Cette émission m'a apporté une légère notoriété dans le circuit de l'humour. Elle m'a offert un premier public qui m'a largement soutenu quand j'ai commencé mon premier spectacle.

PF News : Ton spectacle s'appelle Auto-Reverse. Pourquoi ? Quel est le fil conducteur de ton show ?

Paul Séré : "Auto-reverse" c'était le top du high tech au début des années 90. Si tu avais un walkman auto-reverse tu étais au top. Pour moi, c'est l'ancêtre de l'iPod. Et c'est très représentatif de cette époque, à laquelle je fais souvent référence dans le spectacle. Le spectacle tourne autour de l'image du trentenaire. Tu arrives à 30 ans, tes potes commencent à se marier, faire des enfants. Les enfants te demandent des conseils sur la vie alors que toi tu portes toujours des "Jordan" en jouant à "Fifa" sur Playstation 3. Le spectacle est à la première personne mais c'est un miroir tendu aux autres. Et tout au long du spectacle, il y a des questions auxquelles le spectateur peut essayer de répondre directement. Une vraie interaction qui donne au spectacle, chaque soir, une nouvelle direction.

PF News : Dans ton spectacle, tu parles beaucoup de moments, objets, émissions ou musiques de ton adolescence. Tout était mieux avant ? T'es un éternel nostalgique ?

Paul Séré : On est toujours un peu nostalgique. Mon ADN peut être complètement décodé en regardant le clip "Whatta man" de Salt'n Pepa et En Vogue. Et puis, on a quand même grandi, dans les années 80-90 avec des dessins animés de fou. "Les cités d'or" et leur documentaire sur les sacrifices humains après chaque épisode. Des dessins animés avant-gardistes avec "Les chevaliers du Zodiaque", où on a découvert Andromède, le premier héros gay en armure rose. Mais tout n'était pas mieux avant. Aujourd'hui, par exemple, c'est plus simple de maintenir une relation longue distance. Il y a Skype. Quand j'avais 17 ans j'avais rencontré une fille du Sud de la France. Notre relation a duré 2 cartes postales !

PF News : T'as un réel talent d'écriture, de la présence sur scène, t'es beau gosse... Comment ça se fait qu'on ne te connaisse pas plus, qu'on ne te voit pas à la télé tout le temps ? C'est une volonté de ta part ?

Paul Séré : Trop de compliments je ne sais pas quoi dire ?! Même si on ne me voit pas directement, je suis présent à la télé. J'ai co-écrit toutes les apparitions de Kamel Le Magicien sur Canal. Je fais la saison 3 de "Gang de macaques" sur France 5. J'ai co-écrit une série qui est en développement bien avancé et dans laquelle je vais jouer. Et puis j'ai fait des chroniques dans le talk show de France 3 qui a reçu le Gérard du pire animateur de l'année. En fait pour te dire la vérité je crois que j'attendais que la télévision passe au tout numérique pour être plus présent. Je compte proposer une émission d'humour en 3D. Comme ça je débarque dans ton salon pour faire des vannes. La classe!

PF News : Le SAV d'Omar et Fred pourrait s'arrêter à la fin de la saison du Grand Journal. Tu ne veux pas en profiter pour lancer un appel à Denisot pour choper une place dans son émission ?

Paul Séré : J'espère que le SAV ne s'arrêtera jamais. Doudou Beyonce est pour moi la prochaine Adele. Mais je fais quand même un appel à Denisot pour proposer une chronique qui serait un mélange du Daily Mouloud, du SAV et de Bref, ça s'appellera "Bref Mouloud SAVait".

PF News : Tu ne bois pas, tu ne fumes pas, tu fais du sport, t'es fiancé... En fait t'es un peu le Mickael Vendetta de la scène ? C'est quoi cette vie parfaite ? T'as jamais envie de jouer ta star et partir en sucette ?

Paul Séré : Je dirais plutôt que je suis un peu le politicien de la scène comique. Je fais semblant d'être bien sous tout rapport mais en fait je suis complètement niqué de la tête ! Je traîne avec Dodo la Saumure, je saute sur des femmes de chambre dans les hôtels Formule 1 et je fais du camping car avec Delarue! Les gens qui me connaissent dans la vraie vie disent de moi que je ressemble à Chimène Badi sous Anthrax!

PF News : Un dernier mot pour donner envie aux gens de venir te voir ?

Paul Séré : Si vous aussi en écoutant "I want you back" des Jackson 5 vous pensez à Megaupload alors on a déjà un point en commun.

Paul Séré au Théâtre du Gymnase dans Auto-Reverse tous les jeudis, vendredis et samedis à 20h, du 16 février au 14 avril 2012
Jamel Debbouze
H : Top 10 des meilleures répliques de la série culte
H débarque sur Netflix : pourquoi c'est la meilleure série Française
Jamel Debbouze : 5 choses que vous ne saviez (peut-être) pas sur l'humoriste et acteur
Jamel Debbouze : Le Roi Lion ? "Ne regardez pas le film en VO, il est mieux en VF" (interview)
voir toutes les news de Jamel Debbouze Découvrir plus d'articles
News
essentielles
sur le
même thème