Narcos saison 4 : direction le Mexique, Pablo Escobar de retour ?
Narcos saison 4 : direction le Mexique, Pablo Escobar de retour ?
C'est en 2018 que la saison 4 de Narcos débarquera sur Netflix. Au programme cette année ? Direction le Mexique et le cartel de Guadalajara. Une décision qui n'a pas été prise au hasard par les créateurs, puisqu'elle permettra à l'ombre de Pablo Escobar de flotter au-dessus des intrigues. Attention spoilers.

Cette année, Narcos effectuera son retour sur Netflix avec sa saison 4. Et pour l'occasion, c'est au Mexique que l'intrigue posera ses valises afin de s'attaquer à un nouveau trafic de drogue. Comme l'a confié Chris Brancato (créateur de la série) à Première : "Elle va concerner le cartel de Guadalajara au Mexique. On retrouvera au casting deux nouveaux personnages centraux, incarnés par Michael Pena (Ant-Man) et Diego Luna (Rogue One)".

L'ombre de Pablo Escobar planera en saison 4

Une direction loin d'être anodine, puisque cette arrivée au Mexique permettra surtout à la série de faire planer l'ombre du plus grand trafiquant de drogue au-dessus des nouvelles intrigues : "Je pense que les fans vont adorer, parce que c'est Pablo Escobar, qui a fait que le Mexique s'est lancé dans le trafic de drogue. Donc il aura une certaine place dans l'histoire."

De quoi s'attendre à voir Wagner Moura reprendre son rôle lors de certaines scènes de flashbacks ? A priori, sauf grosse surprise, c'est peu probable (la série est souvent menacée par la famille d'Escobar). Néanmoins, on a hâte de voir comment les scénaristes utiliseront son nom et son histoire pour faire avancer cette nouvelle intrigue.

Déjà des idées pour la saison 5

A noter que Chris Brancato s'est également confié sur l'avenir de la série. Et d'après lui, Narcos devrait encore voyager lors de la saison 5 et les possibles suivantes. Si rien n'est encore décidé, il a tout de même confié que les idées étaient déjà présentes : "Dès le départ, on savait qu'on voulait faire Medelin, puis le Cartel de Cali, puis qu'on bougerait au Mexique et à Guadalajara... On pourrait ensuite faire le Cartel de Tijuana, le Cartel de Zevallos (au Venezuela)... C'est presque sans fin, parce que le trafic de drogue continue aujourd'hui, jusqu'au Sinaloa Cartel. Et le jour où en sera là, un autre Cartel aura pris la place centrale."

News
essentielles
sur le
même thème