Mort de George Floyd : la ville de Minneapolis envisage de ne plus avoir de police
Mort de George Floyd : la ville de Minneapolis envisage de ne plus avoir de police
Deux semaines après la mort scandaleuse de George Floyd, tué par un policier, le conseil municipal de Minneapolis (ville où l'homme afro-américian est mort) a pris une décision importante : il souhaite démanteler la police. Son projet est donc de faire disparaître les forces de l'ordre et de reconstruire "un nouveau modèle de sécurité publique".

Comment oublier les images de George Floyd, immobilisé au sol par le policier Derek Chauvin, le maintenant avec son genou sur son cou ? "Je ne peux pas respirer", peut-on entendre la victime répéter à plusieurs reprises dans la vidéo qui tourne en boucle sur les réseaux sociaux. L'homme de 46 ans est décédé, à l'hôpital, peu de temps après son arrestation à Minneapolis, dans le Minnesota. Et depuis sa mort, de nombreuses stars et inconnus se mobilisent pour lui rendre justice dans le monde entier.

"Nous nous sommes engagés à démanteler les services de police"

Les quatre policiers Minneapolis impliqués dans la mort de George Floyd, eux, ont été renvoyés, mais pour aller encore plus loin afin de stopper le racisme dans la ville de Minneapolis, le conseil municipal souhaite démanteler les forces de l'ordre.

"Nous nous sommes engagés à démanteler les services de police tels que nous les connaissons dans la ville de Minneapolis et à reconstruire avec notre population un nouveau modèle de sécurité publique qui assure vraiment la sûreté de notre population", a expliqué la présidente Lisa Bender à CNN, le 7 juin 2020, avant de préciser que les fonds alloués au budget de la police de la ville iraient à "des projets s'appuyant sur la population".

Le maire de Minneapolis contre cette décision

Le conseil municipal a voté pour le fait de "mettre fin au système de maintien de l'ordre actuel", ajoutant que la police de Minneapolis n'était pas "réformable", comme le rapporte la conseillère municipale Alondra Cano sur Twitter. Une belle avancée pour la lutte contre le racisme et le mouvement Black Lives Matter.

Seul petit problème : le maire Jacob Frey est contre cette décision, il opterait plus pour "une réforme structurelle d'ampleur pour la refonte de ce système structurellement raciste". La fin des forces de l'ordre dans la ville des Etats-Unis risque d'être plus compliquée que prévu. En attendant d'en savoir plus, Derek Chauvin, d'abord inculpé pour homicide involontaire puis pour meurtre, doit être jugé ce lundi 8 juin. Les manifestations, elles, continuent dans le monde entier.

News
essentielles
sur le
même thème