Si les médecins ont noté une "légère amélioration" de l'état de santé de Michael Schumacher depuis son grave accident de ski le 29 décembre 2013 à Méribel, la caméra GoPro fixée au casque du pilote automobile en dit plus sur les circonstances du drame. Et selon les premiers éléments, ce dernier skiait "à vitesse réduite, juste à côté d'une piste". Une conférence de presse s'est tenue au palais de justice d'Albertville (Savoie) pour faire le point sur l'enquête.

Michael Schumacher toujours plongé dans un coma artificiel

Le 29 décembre 2013, le monde entier retenait son souffle après le grave accident de ski de Michael Schumacher survenu à Méribel. Hospitalisé au CHU de Grenoble, le septuple champion du monde sur circuit a heurté une pierre dissimulé sous la neige avant de tomber la tête la première sur un autre rocher qui a cassé son casque en deux. Victime d'un grave traumatisme crânien, le pilote de Formule 1 a été opéré à deux reprises pour réduire les hématomes. Si une légère amélioration a été observée par le corps médical, ce dernier est toujours plongé dans un coma artificiel.

Michael Schumacher : sa caméra au coeur de l'enquête

Alors qu'une conférence de presse se tient actuellement au palais de justice d'Albertville (Savoie) ce mercredi 8 janvier, la caméra GoPro, fixé au casque de Michael Schumacher et remise aux autorités par sa famille, en dit plus sur les circonstances du drame. Une source proche de l'enquête a même précisé que la pièce à conviction "fonctionnait bien et que les images étaient exploitables".

Une "vitesse réduite" au moment du choc

Alors que les médecins pensent que le sportif skiait à une vitesse élevée et que le choc s'est produit "à haute cinétique", ses proches disent le contraire. Et selon BFMTV, les images de la caméra visionnées par les enquêteurs vont dans le sens de la famille. Selon les premiers éléments, Michael Schumacher skiait à une vitesse réduite, juste à côté d'une piste et n'aurait donc pas commis d'imprudence.

Premières déclarations du procureur de la République

Michael Schumacher a perdu l'équilibre et basculé en avant après avoir percuté le premier rocher caché sous la neige, se prenant de plein fouet le deuxième caillou " à neuf mètres du bord de la piste", selon les premières déclarations du procureur de la République d'Albertville, Patrick Quincy.

Les enquêteurs doivent encore visionner l'enregistrement "image par image". Michael Schumacher, "très bon skieur", évoluait sur "3 à 6 mètres" au bord d'une piste "peu pentue" au moment de l'accident, avec de petites ondulations pour réduire sa vitesse. Les normes de la station en termes de balisage étaient respectées et "la vitesse n'est pas un élément particulièrement important" dans cet accident de ski. Toujours selon le procureur, le pilote se trouvait bien hors piste, ses skis étaient en parfait état et ne sont pas la cause de l'accident.

Aussi dans l'actu : Un dîner presque parfait : Djamila répond à Afida Turner et tacle la prod.

Michael Schumacher
Michael Schumacher "reconnaît les siens", "nouvelles inquiétantes" pour Jules Bianchi
Michael Schumacher "paralysé", Jules Bianchi toujours dans un état "très grave"
Michael Schumacher : "il n'est plus dans le coma"
Michael Schumacher : le pilote "se réveille doucement" selon son fils
voir toutes les news de Michael Schumacher Découvrir plus d'articles