GAMING
Metal Gear Solid 5 : la conclusion que les fans attendaient, la preuve en 10 points
Publié le 16 septembre 2015 à 20:40
Par Vincent de Lavaissiere
Metal Gear Solid V : The Phantom Pain, l'ultime conclusion de la saga d'infiltration créée par Hideo Kojima, est disponible sur PS4, PS3, Xbox One, Xbox 360 et PC depuis le 1er septembre 2015. Et si jamais vous ne vous êtes toujours pas décidé à vous lancer dans les dernières aventures de Big Boss, voici 10 raisons pour vous motiver !
Metal Gear Solid 5 est disponible depuis le 1er septembre 2015 Metal Gear Solid 5 est disponible depuis le 1er septembre 2015
La suite après la publicité

Des cinématiques hollywoodiennes et bien dosées

A l'instar des précédents volets de la saga, Metal Gear Solid 5 propose tout d'abord des cinématiques aussi explosives que haletantes. Des séquences hollywoodiennes et surtout mieux dosées, que ce soit en nombre ou en longueur (surtout en comparaison de celles de MGS4). Il n'y a pas pour autant moins d'information à digérer. Durant la progression, les joueurs devront écouter plusieurs heures d'enregistrements audio pour assimiler toutes les subtilités du scénario.

Un scénario millimétré

Parlens-on d'ailleurs du scénario. L'histoire de The Phantom Pain, portée par des personnages tous plus charismatiques les uns que les autres (à commencer par Big Boss !), captive (presque) de bout en bout. Les rebondissements sont toujours de la partie. Et aucune des révélations faites au cours du jeu est anecdotique. Hideo Kojima prouve en tout cas qu'il maîtrise son sujet, malgré un épilogue qui laissera légèrement les fans sur leur faim. Mais clairement, il serait bête de passer à côté de la conclusion de l'une des franchises les plus appréciées du jeu vidéo.

Metal Gear Solid 5 © Giphy

>> Test de LBX - Little Battlers eXperience sur 3DS : des robots petits mais costauds

Des missions aussi exigeantes que bien menées

Cette cinquième itération marque aussi l'arrivée d'un tout nouveau système de missions (principales et secondaires). Des missions variées (assassinat ou extraction de personnes, récupération d'objets sensibles, destruction de cibles...) qui jouissent d'une réalisation maîtrisée ainsi que d'une difficulté bien réfléchie. C'est sans compter sur la présence de très nombreux objectifs optionnels qui ne peuvent être remplis qu'en rejouant les missions et en adoptant des tactiques d'infiltration différentes. En clair, le titre de Konami possède une bonne rejouabilité.

Une sensation de (semi-)liberté

Metal Gear Solid 5 marque aussi l'arrivée des environnements ouverts (ou plutôt semi-ouverts). Des zones gigantesques - subtilement cloisonnées par des murs rocheux ou encore des falaises escarpées - que les joueurs peuvent découvrir à pied, à dos de cheval ou encore à bord d'un véhicule. Mais attention, la nature peut aussi bien être votre alliée que votre ennemie. Il convient donc de la prendre en compte dans vos stratégies avant tout déploiement.

Metal Gear Solid 5 © Giphy

>> Destiny - Le Roi des Corrompus sur Xbox One et PS4 : ce qu'il faut savoir sur la nouvelle extension

De nouvelles mécaniques de gestion

En parallèle, les joueurs doivent aussi désormais gérer et faire évoluer leur base d'opération, et ce à l'aide des ressources puisées en mission. Et de la création des armes, à la formation de son armée, en passant par la construction des différentes plates-formes de la Mother Base, pas question de laisser votre ami Kaz Miller faire tout le sale boulot. Grâce aux dispositifs Fulton, il est heureusement possible de transporter des ennemis inconscients jusqu'au QG pour les enrôler et profiter de leurs stats et compétences propres.

Une durée de vie importante

Entre ses missions principales, ses innombrables "side ops" et la gestion de la Mother Base, Metal Gear Solid 5 : The Phantom Pain peut se targuer de proposer une durée de vie plus qu'exemplaire. Pour donner un ordre d'idée de ce qui vous attend en lançant ce cinquième volet, les plus entraînés verront leur progression augmenter en moyenne... de 1% par heure !

Metal Gear Solid 5 © Giphy

>> LEGO Dimensions : on l'a essayé... et ça risque de casser des briques !

Des compagnons bienvenus

L'autre nouveauté sympathique de MGS 5 : The Phantom Pain est l'arrivée des compagnons. Avant de se lancer dans une mission périlleuse, le joueur peut choisir un allié qu'il souhaite amener avec lui ou tout simplement incarner sur le terrain. Le seul regret que l'on peut avoir porte sur le nombre de supports disponibles, assez faible au final. Cela dit, n'oublions pas que le vrai héros du jeu reste ce cher Venom "Punished" Snake aka Big Boss !

DD, votre ami pour la vie

Mais s'il y a bien un compagnon qui risque de vous donner envie de tout plaquer pour former une armée de mercenaires au beau milieu des Seychelles, c'est DD (pour Diamond Dogs, le nouveau nom de Militaires Sans Frontières). Au début du jeu, Big Boss récupère en effet en Afghanistan un chien-loup aussi craquant qu'utile une fois adulte. Cuteness overload !

MGSV © Giphy

>> Super Mario Maker : pour les 30 ans du plombier, à vous de fabriquer ses prochaines aventures

Une patte visuelle qui claque

En bonne production triple A qu'il est, Metal Gear Solid 5 : The Phantom Pain offre une expérience visuelle riche et réussie. Graphiquement, le Fox Engine délivre des cinématiques et panoramas somptueux, le tout sans ralentissement. Les animations des personnages et la modélisation des environnements ne manquent elles aussi pas de vendre du rêve !

Une OST qui transpire les années 80

Que ce soit du côté des doublages - Kiefer Sutherland est convaincant en Big Boss - que de la bande son, on en prend aussi plein les oreilles. Le véritable plus de cet épisode : tout au long de l'aventure, les joueurs récupèrent sur le terrain des cassettes qui enrichissent l'OST. Et de Billy Idol à Garbage, en passant par Europe et leur mythique "The Final Countdown", la playlist proposée par Hideo Kojima vous rendra assurément nostalgique des années 80.

Giphy
Mots clés
GAMING
Tendances
Voir tous les people
Sur le même thème
Avengers 5 : Jonathan Majors (Kang) viré par Marvel, un nouveau méchant déjà prévu ? On fait le point sur la suite du MCU play_circle
CINÉ SÉRIE
Avengers 5 : Jonathan Majors (Kang) viré par Marvel, un nouveau méchant déjà prévu ? On fait le point sur la suite du MCU
19 décembre 2023
Meilleure que Bridgerton ? Près de 10 ans plus tard, cette série historique aux 10 prix et 59 nominations pourrait faire son retour avec une saison 7 play_circle
CINÉ SÉRIE
Meilleure que Bridgerton ? Près de 10 ans plus tard, cette série historique aux 10 prix et 59 nominations pourrait faire son retour avec une saison 7
14 mars 2024
Les articles similaires
"Je sors déjà la carte bancaire", "Une put*in de révolution" : malgré une sortie en 2025 (et un leak), la bande-annonce du jeu GTA 6 enflamme tous les fans play_circle
GAMING
"Je sors déjà la carte bancaire", "Une put*in de révolution" : malgré une sortie en 2025 (et un leak), la bande-annonce du jeu GTA 6 enflamme tous les fans
5 décembre 2023
Paris Games Week 2023 : ne cherchez plus, on vous a trouvé LE concours à ne surtout pas manquer cette année
GAMING
Paris Games Week 2023 : ne cherchez plus, on vous a trouvé LE concours à ne surtout pas manquer cette année
3 novembre 2023
Dernières actualités
Les 12 Coups de midi : une triche de la prod en coulisses ? Un ancien champion raconte, "On était forcément plus attiré par..." play_circle
TV
Les 12 Coups de midi : une triche de la prod en coulisses ? Un ancien champion raconte, "On était forcément plus attiré par..."
20 avril 2024
La meilleure série française de Netflix en danger ? Pour éviter l'annulation, elle pourrait changer de format play_circle
CINÉ SÉRIE
La meilleure série française de Netflix en danger ? Pour éviter l'annulation, elle pourrait changer de format
19 avril 2024
Dernières news