4 photos
Voir le diapo
Vous pensiez avoir tout vu à la télé : des Ch'tis qui shakent leur booty sur les plages d'Ibiza, des cougars botoxées vautrées dans le luxe... Et bien non ! L'ingénieur en mécanique, Bas Landscorp et un des créateurs de Big Brother (version us de Loft Story) se sont associés pour imaginer un projet fou : un programme m

Vous pensiez avoir tout vu à la télé : des Ch'tis qui shakent leur booty sur les plages d'Ibiza, des cougars botoxées vautrées dans le luxe... Et bien non ! L'ingénieur en mécanique, Bas Landscorp et un des créateurs de Big Brother (version us de Loft Story) se sont associés pour imaginer un projet fou : Mars One, un programme mondial de télé-réalité qui sélectionnera et suivra 24 terriens sur Mars. Le hic c'est que cette colonisation de la planète rouge sera sans retour.

Aller-simple pour Mars
La télé-réalité n'a pas fini de vous surprendre. Oubliez les Ch'tis téléportés à Las Vegas ou la plongée dans l'univers luxe et paillettes de cougars botoxées avec Les Vraies Housewives. Bas Lansdorp, un ingénieur en mécanique et le créateur de Big Brother, la version us de Loft Story, ont décidé de s'associer pour imaginer un programme mondial de télé-réalité. Intitulé projet Mars One, il compte envoyer 24 terriens sur Mars pour un voyage sans retour d'ici 2023.

Une fois sur place, ils n'auront aucun moyen de faire marche arrière et de regoûter aux joies qu'offre notre bonne vieille Terre. Contrairement au projet d'un milliardaire qui envisage d'embarquer un couple à bord d'un vaisseau spatial destination Mars, le projet One Mars compte bien suivre le parcours de ces aventuriers de l'espace en milieu hostile. Un espèce de Koh-Lanta sur Mars, sans billet de retour...

Des candidats triés sur le volet
"Is there life on Mars ?" chantait David Bowie en 1971, avant de s'intéresser aux étoiles. Près de 8 000 personnes ont déjà postulé pour vivre l'expérience ultime de la vie sur Mars. Seulement 24 seront sélectionnés. Les sélections s'étendront sur plusieurs années afin de trouver les apprentis astronautes. Ils partiront ensuite par groupe de 4 tous les deux ans. Pour participer, rien de plus simple : il suffit d'être âgé de plus de 18 ans, "d'être intelligents, créatifs, psychologiquement stables et en bonne santé physique" précise One Mars sur son site internet. Et autre point important : les potentiels futurs martiens devront être prêts à dire adieu à la Terre.

Un projet farfelu non sans risques
Cependant ce projet aussi attirant soit-il n'est pas sans risques et pose de nombreuses questions. S'il est soutenu par quelques éminents scientifiques, des défis techniques devront être surmontés pour embarquer sur Mars. Comme le fait remarquer Slate.fr, les colons martiens pourraient souffrir de troubles mentaux et psychologiques loin de toute civilisation terrienne. Une fois sur place, comment pourront-ils gérer la maladie ou les accidents ? Nul ne sait non plus quel est le but réel de cette opération. Quoi qu'il en soit, si vous souhaitez postuler et devenir peut-être le prochain Neil Armstrong de Mars, envoyez vos CV.

News
essentielles
sur le
même thème