L'humoriste Marie S'infiltre avoue "détester" son humour : "Je me trouve très peu drôle, lourde, gênante"
L'humoriste Marie S'infiltre avoue "détester" son humour : "Je me trouve très peu drôle, lourde, gênante"
Depuis son sketch à la marche #NousToutes qui avait choqué, Marie S'infiltre a reçu de nombreuses critiques. L'humoriste qui a sorti son livre L'évangile selon Marie s'infiltre semble comprendre tous ceux qui n'aiment pas son humour. La YouTubeuse a en effet confié elle-même "détester" son humour et se trouver "parfois très peu drôle, très lourde, très gênante".

"Très peu drôle, très lourde, très gênante" : elle s'autocritique

Marie S'infiltre a reçu de nombreuses critiques depuis son happening à la manif #NousToutes. Et déjà avant ce bad buzz, sa vidéo où elle était évincée par Gigi Hadid du défilé Chanel pendant la Paris Fashion Week avait fait le tour du monde sur internet. La star de YouTube et des réseaux sociaux a répondu aux critiques lors de son passage ce vendredi 30 octobre dans l'émission Culture médias, présentée par Philippe Vandel sur Europe 1.

En promo pour son livre L'évangile selon Marie s'infiltre (sorti le 15 octobre 2020 aux éditions Michel Lafon), elle a avoué : "Ouais parfois je me trouve très peu drôle, très lourde, très gênante. Je ne me regarde pas, je déteste mon humour. Et je pense que c'est ce qui est sympathique". La YouTubeuse et influenceuse qui a fait de la comédie son métier a donc du mal avec son humour et semble ainsi comprendre ses détracteurs.

Marie S'infiltre trouve qu'il "faut arrêter le regard sur soi"

L'humoriste fait d'ailleurs aussi son autocritique dans son bouquin. L'animateur a lu à haute voix quelques extraits des premières pages : "Qui ça ? Connaît pas ? La gênance de la meuf... Mais si, la Connasse (le personnage de Camille Cottin sur Canal+) en moins drôle !". "C'est toujours important d'aller dans un vrai élan narcissique puis de revenir un peu les pieds sur Terre" a réagi Marie Benoliel, de son vrai nom.

Marie S'infiltre, qui s'était aussi beaucoup moquée des fashion addicts a ajouté : "Mais faut arrêter le regard sur soi, etc. On fait, on publie. Quand c'est de la merde comme quand c'est quelque chose de pas mal. C'est très important".

News
essentielles
sur le
même thème