Les opposants au mariage pour tous ont eux aussi tenu à agiter des banderoles sur Paris. A quelques heures de l'ouverture du débat sur le mariage et l'adoption pour tous, les amis de Frigide Barjot ont rappelé leur opposition au projet... en slogans.

Les opposants au mariage pour tous ont eux aussi tenu à agiter des banderoles sur Paris. A quelques heures de l'ouverture du débat à l'Assemblée, les amis de Frigide Barjot ont rappelé leur opposition au projet... en slogans.

"L'enfant n'est pas un droit" ou encore "1 père + 1 mère c'est élémentaire" pouvait-on lire ce mardi matin dans l'Ouest de Paris. Après les banderoles des pro-mariage gay, agitées lors de la manifestation ce dimanche 27, les anti ont tenu eux aussi à y aller de leur petit slogan pour contrer le débat qui commence aujourd'hui à l'Assemblée.

La Manif pour tous, collectif à l'origine de l 'opération, a repris les différents slogans, croisés jusque-là dans les manifestations anti-mariage gay. Des phrases chocs comme "Tous nés d'un homme et d'une femme", "Non à la filiation-fiction" ou encore "Papa + maman : y a pas mieux pour un enfant" flottaient ce matin dans la grisaille parisienne.

"C'est le mouvement de la liberté d'expression, le mouvement de la liberté de conscience" a affirmé la porte-parole du collectif Frigide Barjot, avant de s'expliquer : "On demande la liberté de vote pour les députés. On veut du boulot, des emplois, pas de la loi Taubira". Elle fait son petit tour de Paris en péniche, afin de comptabiliser les banderoles déployées sur les ponts de la capitale.

La résistance s'organise également sur Twitter. Le compte officiel de La manif pour tous déborde de tweets, récapitulant les slogans de l'opération. Pour enfoncer un peu plus le clou, l'Institut Civitas appelle à une veillée de prières devant l'Assemblée ce mardi soir car "la prière est l'arme la plus puissante contre les forces du mal" et ce projet "contre nature". Pas sûr que Karl Lagarfeld, à l'origine des deux mariées au dernier défilé Chanel, soit de cet avis...