Lucas Hernandez toujours sans nouvelle de son père : "Il a failli dans son rôle"
Lucas Hernandez toujours sans nouvelle de son père : "Il a failli dans son rôle"
Si Lucas Hernandez est aujourd'hui épanoui entre son titre de champions du monde et sa vie de famille avec son fils Martin et sa chérie Amelia Llorente, une blessure du passé ne cicatrise toujours pas : l'abandon de son père, Jean-François. Le joueur des Bleus est d'ailleurs sans nouvelle de lui depuis près de douze ans, il se confie à ce sujet.

Theo et Lucas Hernandez tiennent leur passion pour le foot de leur papa Jean-François, qui était footballeur professionnel au Toulouse FC, à l'OM ou encore à l'Atletico Madrid (comme le pote d'Antoine Griezmann). C'est sûrement la seule chose que les deux frères hériteront de leur père puisque ce dernier est parti s'installer en Thaïlande du jour en lendemain, il y a plus de quinze ans, en laissant sa famille dernière lui sans lui donner de nouvelle. Il est aujourd'hui toujours porté disparu.

"Cela fait 12-13 ans que nous n'avons pas eu de nouvelles"

Lucas Hernandez et son frangin Theo Hernandez ont donc grandi sans leur papa et ce dernier n'a jamais cherché à les contacter durant toutes ces années : "cela fait 12-13 ans que nous n'avons pas eu de nouvelles", confie le joueur des Bleus, dans une interview accordée au Parisien, avant d'avouer que son père ne l'a pas non plus félicité pour son sacre de champion du monde lors de la Coupe du monde 2018 : "je n'en ai pas eu non plus après la Coupe du monde."

"Je n'imagine pas abandonner mon fils"

Cet abandon est d'ailleurs encore plus douloureux depuis que le sportif de 22 ans est devenu papa d'un petit garçon prénommé Martin au mois d'août : "je me rends encore plus compte de ce qu'il a fait, qu'il a failli dans son rôle de père. Demain, si je le rencontre, on aura une conversation. Mais une chose est sûre, moi, je n'imagine pas abandonner mon fils. Je ne le ferai jamais pour rien au monde. Même si je dois dormir sous un pont pour le bonheur de mon fils, je le ferai."

Theo et Lucas Hernandez ont donc été élevés par leur mère qui a toujours tout mis en oeuvre pour qu'ils ne manquent de rien : "je lui dois tout. C'est elle qui nous a élevés, qui nous a emmenés au football mon frère et moi, qui a travaillé je ne sais combien d'heures pour nous nourrir. Ce que je suis devenu, c'est grâce à elle", explique le joueur de l'Atletico Madrid.