La polémique autour des affiches du film Les Infidèles ne gâchera pas le bonheur de Jean Dujardin. C'est ce que l'acteur de The Artist a confié au journal Le Parisien en balançant une petite vanne pour dédramatiser cette histoire qu'il ne comprend pas. Les posters promo du film ont pourtant été supprimés et l'affaire c
La polémique autour des affiches du film Les Infidèles ne gâchera pas le bonheur de Jean Dujardin. C'est ce que l'acteur de The Artist a confié au journal Le Parisien en balançant une petite vanne pour dédramatiser cette histoire qu'il ne comprend pas. Les posters promo du film ont pourtant été supprimés (la bance annonce pourtant osée, non) et l'affaire commence même à arriver jusqu'aux US. Le roi des derniers Golden Globes sera-t-il pénalisé pour l'Oscar du meilleur acteur à cause des fameuses affiches ?

A en croire Jean Dujardin, les affiches polémiques du film Les Infidèles ne lui sont pas du tout reprochées par les Américains. Et ce n'est pas parce que l'ARPP (Autorité de régulation professionnelle de la publicité) a fait retirer ces fameuses affiches qui offrent "une image de la femme portant atteinte à sa dignité et à la décence" que le Loulou d'Alexandra Lamy flippe. Son éventuel Oscar du Meilleur acteur le 26 février prochain est pourtant remis en cause par certains journalistes...

Heureusement, selon Jean, pas de problème chez nos amis américains. Non seulement ils se foutent de cette histoire mais lui aussi. Il précise que The Artist continue d'être encensé un peu partout et qu'actuellement, c'est tout ce qui compte pour lui.

Et plutôt que de paniquer ou s'excuser pour rien, Dujardin reste lui-même. Interrogé par Le Parisien, l'acteur préfère même opter pour une vanne pour mettre fin à la polémique. Toujours prêt à faire marrer tout le monde, il explique que les jambes qu'on voit sur les affiches ne sont pas les siennes. Non pas parce qu'il s'agit de jambes de femmes mais parce qu'il n'est pas assez souple. Lol.

Pourtant, derrière cette déconne apparente, Jean Dujardin avoue ne pas comprendre le délire autour des affiches du film Les Infidèles. Il se tue à répéter que tout ça n'était que de l'humour. Visiblement, ne pas faire rire tout le monde est devenu une bonne raison pour se faire censurer...

Bref, rendez-vous le 29 février prochain pour voir les effets de cette polémique sur le nombre d'entrées du film. Et surtout, rendez-vous dans vingt petits jours pour la décision finale de l'académie des Oscars 2012. Jean Dujardin et the Artist feront-ils aussi bien qu'aux Golden Globes ? On croise tout ce qu'on peut pour ! Et aussi un peu pour qu'Alexandra Lamy nous montre ses seins une nouvelle fois ;)